Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intoxication saturnine provoquée par l’usage prolongé de khôl, une cause sous-estimée dans les pays francophones - 16/09/09

Doi : 10.1016/j.jfo.2009.06.005 
J.-P. De Caluwé
Service de biologie clinique, Département d’hématologie, Hôpitaux IRIS Sud (HIS), Bruxelles, Belgique 

Service de Biologie Clinique, département d’Hématologie, Hôpitaux IRIS Sud (HIS), rue Jean Paquot, 63, B-1050 Bruxelles, Belgique.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le saturnisme induit par un usage prolongé de khôl est un problème de santé publique, largement méconnu dans les pays francophones et pourtant bien réel. La plupart des khôls contiennent de hautes teneurs en plomb et sont largement utilisés parmi de nombreuses populations, allant de l’Inde et du Pakistan aux pays du Maghreb en passant par le Proche-Orient et Moyen-Orient. Cette pratique a aujourd’hui largement diffusé dans les pays européens ainsi qu’en Amérique du Nord. Cet usage relève d’une pratique culturelle ancestrale, vieille de plusieurs millénaires, déjà en vigueur dans l’Egypte de l’Ancien Empire. Nous rapportons un cas de saturnisme chez une jeune femme marocaine lié exclusivement à l’utilisation prolongée d’un cosmétique oculaire à base de sulfure de plomb (appelé khôl dans le monde arabe, surma en Inde et au Pakistan). Les mesures d’interdiction - importation et vente de cosmétiques oculaires de type khôl - se sont révélées peu efficaces. Des campagnes ciblées d’information, d’éducation, de sensibilisation, se révéleront plus efficaces à long terme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Use of kohl (called surma in India and Pakistan) as an eye cosmetic is very common, especially among women, children, and babies, not only in North Africa (Morocco, Algeria, Egypt), but also in the Near East and the Middle East, as well in India and Pakistan. This practice has now become widespread in European countries and North America. The cultural custom is very old and has been in use in Egypt since the Ancient Empire. In a great number of kohls available on the free market, lead sulfide is the main component and the very high lead concentration is a risk, particularly for women and children. We report the observation of a case of lead poisoning in a young Moroccan woman caused by prolonged use of a kohl and provide a review of the published literature. This case study should draw the attention of ophthalmologists in French-speaking areas to a public health problem, largely ignored, although real, considering the high lead concentrations found in the majority of kohls. Actions such as prohibition (importation and sale of eye cosmetics made of lead sulfide) have proved to be inadequate. Appropriate educational campaigns directed toward populations using eye cosmetics will be more effective over the long term.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Saturnisme, Cosmétique oculaire, Galène, Sulfure de plomb, khôl, Surma

Keywords : Lead poisoning, Eye cosmetic, Galena, Lead sulfide, Kohl, Surma


Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 7

P. 459-463 - septembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • Complications après Descemet stripping automated endothelial keratoplasty : étude monocentrique sur 32 yeux
  • C. Ponchel, J.L. Arné, F. Malecaze, P. Fournié

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.