Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Glomérulonéphrites membranoprolifératives - 01/01/03

[18-037-B-10]
Gildas Le Mao : Assistant des Hôpitaux, service de néphrologie centre hospitalier, 17000 La Rochelle, France
Anne Modesto-Segonds : Praticien hospitalier, service d'anatomie pathologique (Professeur Delsol)
Jacques Pourrat : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service de néphrologie. Centre hospitalier universitaire Purpan, 31059 Toulouse cedex France
Lionel Rostaing : Professeur des Universités, praticien hospitalier, service de néphrologie
Centre hospitalier universitaire Rangueil, 31054 Toulouse  France
fr

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 12
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Néphrologie et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les glomérulonéphrites membranoprolifératives (GNMP) représentent un ensemble hétérogène de néphropathies glomérulaires caractérisées par une prolifération des cellules mésangiales, associée à un épaississement des parois capillaires. Ainsi, on distingue deux types principaux, les GNMP de types I et III, qui correspondent à des glomérulopathies vraisemblablement médiées par des complexes immuns, et les GNMP de type II, ou maladie des dépôts denses, dont la pathogénie reste inconnue. Sur le plan étiologique, elles peuvent apparaître comme primitives, ou secondaires à diverses pathologies parmi lesquelles l'infection par le virus de l'hépatite C (VHC) joue un rôle de tout premier plan. Au cours des dernières décennies, la fréquence de ces glomérulopathies a nettement diminué, les GNMP ne représentant actuellement qu'une cause rare de syndrome néphrotique dans les pays industrialisés. L'évolution vers l'insuffisance rénale terminale dans un délai de 10 à 15 ans reste la règle. Sur le plan thérapeutique, le traitement est loin d'être parfaitement codifié. Cependant, la corticothérapie à jours alternés chez l'enfant et les antiagrégants plaquettaires chez l'adulte ont démontré leur efficacité. L'association de traitements antiviraux, dans le traitement des formes secondaires au VHC, est en cours d'évaluation. Enfin, la récidive après transplantation, bien que fréquente, ne conduit pas nécessairement à la perte du greffon.



Mots-clés : glomérulonéphrite membranoproliférative, glomérulonéphrite mésangiocapillaire, syndrome néphrotique, hypocomplémentémie, maladie des dépôts denses, cryoglobulinémie, hépatite C

Plan

fr

© 2003  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article suivant Article suivant
  • Anatomie des reins et de la voie excrétrice supérieure
  • N. Henry, P. Sèbe

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.