S'abonner

Syndrome parkinsonien sous aripiprazole : à propos d’un cas - 22/10/09

Doi : 10.1016/j.encep.2008.06.019 
S. Pasquier de Franclieu, C. Germain, F. Petitjean
17e secteur de psychiatrie générale, hôpital Sainte-Anne, 1, rue Cabanis, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’aripiprazole est un antipsychotique atypique avec un profil pharmacologique différent des autres antipsychotiques de seconde génération. Il présente une forte affinité pour les récepteurs dopaminergiques D2 et D3 et sérotoninergiques 5HT1A et 5HT2 ainsi qu’une bonne tolérance extrapyramidale. Nous rapportons ici le cas d’une patiente présentant une schizophrénie paranoïde ayant développé un syndrome parkinsonien après un mois de traitement par aripiprazole à 10mg/j sans prescription associée hormis du diazépam à faible posologie. Le syndrome parkinsonien s’est complètement amendé en quelques jours après diminution de la posologie d’aripiprazole à 5mg/j. Peu de cas de syndromes parkinsoniens sous aripiprazole ont été décrits dans la littérature, notamment chez l’adulte et sans prescrition associée d’antidépresseurs inhibiteurs spécifiques de la recapture de la sérotonine ou inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline. L’hypothèse étiologique proposée ici serait l’implication majeure du cytochrome P450 2D6 dans le métabolisme de l’aripiprazole et de la rispéridone et la possibilité que la patiente soit un métaboliseur lent du cytochrome P450 2D6, ce qui expliquerait la régression complète du syndrome parkinsonien après réduction de la posologie d’aripiprazole.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Aripiprazole is an atypical antipsychotic with a pharmacological profile, different from other atypical antipsychotics. It is a high-affinity partial agonist at the dopamine D2 and serotonin 5-HT1A receptors and an antagonist at serotonin 5-HT2 receptors. It is associated with a good safety and tolerability profile including extrapyramidal side-effects.

Case-report

We report on a 37year-old female patient with paranoid schizophrenia who developed Parkinsonian symptoms after one month of aripiprazole 10mg per day. She had been admitted to our unit for a psychotic episode with delusions of persecution and grandiosity. It was her second hospitalization. During the first hospitalization, seven years earlier, she had been treated with haloperidol. We do not have any information about the tolerability of that treatment.

At the start, she received olanzapine with good tolerability but without efficacy on psychotic symptoms. After 4weeks, we switched from olanzapine to risperidone 6mg per day. After a few days, the patient developed severe Parkinsonian symptoms. We reduced the dose to 4mg per day without any effect on the extrapyramidal symptoms.We decided to discontinue risperidone and to introduce aripiprazole 10mg per day. After one month, the patient developed severe Parkinsonian symptoms including hypertonia, akinesia, and shuffling gait. After reduction of the dose of Aripiprazole to 5mg per day, all the Parkinsonian symptoms had disappeared within 5days without any other medication.

Discussion

Few reports of Parkinsonian symptoms with aripiprazole have been published in the adult population. There is one report of Parkinsonian symptoms, associated with hypersalivation without akathisia, in a patient treated with 30mg per day of aripiprazole. All the symptoms disappeared after a switch to olanzapine. The other cases have been reported when aripiprazole was associated with anti-depressant serotonin specific reuptake inhibitors or serotonin-norepinephrine reuptake inhibitors.

One report has been published of a 16year-old girl who had already developed extrapyramidal symptoms with olanzapine and risperidone. Another has been published concerning a 3year-old child who had taken a half tablet of aripiprazole 15mg.

Conclusion

We hypothesise that cytochrome P450 2D6 is implicated in this case-report because it is active in metabolizing aripiprazole. This patient could have been deficient in this enzyme, thus failing to metabolize aripiprazole at a normal rate.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Aripiprazol, Syndrome parkinsonien, Psychose, Cytochrome P450

Keywords : Aripiprazole, Parkinsonian symptoms, Psychosis, Cytochrome P450


Plan


© 2008  L’Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 5

P. 496-498 - octobre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Dysfonctionnement des lobes temporaux et tableau psychiatrique atypique : à propos d’un cas
  • D. Gabison-Hermann, A. Pelletier, M. Taleb, J.-H. Bouleau
| Article suivant Article suivant
  • Efficacité et acceptabilité des antidépresseurs de nouvelle génération. Synthèse de la méta-analyse « Cipriani »
  • R. Gaillard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.