Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tilted disc syndrome in Congolese patients - 17/03/10

Doi : 10.1016/j.jfo.2010.01.012 
D. Kaimbo Wa Kaimbo
Department of Ophthalmology, University of Kinshasa, Democratic Republic of Congo 

BP 16540, Kinshasa 1, Democratic Republic of Congo.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Purpose

To determine the frequency of tilted disc syndrome and its associations with ocular parameters in Congolese patients.

Methods

We performed a cross-sectional and descriptive analysis of the data from patients diagnosed with tilted disc syndrome. Data were collected between January 2005 and August 2008 in a general ophthalmology practice. Patients received a complete ophthalmic examination that included measurement of visual acuity, refraction, slit-lamp biomicroscopy, Goldmann applanation tonometry, examination of the visual field using the Goldmann perimeter and ophthalmoscopy. The diagnosis of tilted disc syndrome was based on ophthalmoscopic findings and fundus photographs.

Results

Out of 4600 patients seen during the study period, 30 (57 eyes) had a diagnosis of tilted disc syndrome, giving a frequency of 0.6%. The mean age of the patients was 42±15 years (SD) (range, 16–66 years). Twelve (40%) of the patients were men and 18 (60%) were women. TDS was bilateral in 95% of cases. Mean VA was 0.02±0.17 logMAR (range, 0.5 to0.18). The refractions (in spherical equivalents) varied from −11.00 to +1.5 diopters (mean, −2.27±4.47 D). Refractive astigmatism varied from 0 D to 2.5 D (mean, 0.73±0.80 D). Myopia was found in 50% and astigmatism greater than 0.5 D in 42% of eyes. Mean intraocular pressure was 13.7±5mmHg. Superior temporal or temporal visual field defects were found in 75% of eyes. Of 30 patients with TDS, a 25-year-old female patient had TDS associated with oculocutaneous albinism, pseudoxanthoma elasticum, and epicanthus.

Conclusion

This study confirmed that TDS affects all ethnic populations and can also occur in the sub-Saharan region. It is found more in females and is associated with myopia. This study shows that TDS demonstrates similar findings to those found previously in Caucasians and Asians.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

But

Déterminer la fréquence relative ainsi que les caractéristiques cliniques de la dysversion papillaire chez les patients Congolais.

Méthodes

Une étude transversale et descriptive des patients avec le diagnostic de dysversion papillaire a été réalisée dans une clinique d’ophtalmologie générale durant la période allant de janvier 2005 à août 2008. Chaque patient a subi un examen ophtalmologique comprenant la mesure de l’acuité visuelle, la refraction, l’examen à la lampe à fente, la prise de la pression intraoculaire par aplanation, le champ visuel par le périmètre de Goldmann et l’ophtalmoscopie. Le diagnostic de dysversion papillaire a été basé sur l’ophtalmoscopie indirecte et la photographie du fond d’œil.

Résultats

Durant la période d’étude, 4600 patients ont été examinés et 30 patients (57 yeux) - 12 hommes (40 %) et 18 femmes (60 %) – présentaient une dysversion pappillaire, soit une fréquence relative de 0,6 %. L’âge moyen des patients était de 42 ans±15 (limites, 16 à 66 ans). L’atteinte était essentiellement bilatérale (95 %). L’acuité visuelle moyenne était de 0,02±0,17 logMAR (limites, 0,5 à -0,18). La réfraction moyenne était de -2,27 dioptries (limites, -11,00 à +1,5 dioptries). L’astigmatisme moyen était de 0,73 dioptrie. Une myopie était constatée dans 50 % des cas et un astigmatisme (>0,5 dioptrie) dans 42 % des cas. La pression intraoculaire était de 13,7±5mmHg. Le champ visuel a mit en évidence des déficits temporal ou temporal supérieur dans 75 % des cas. Chez une patiente, la dysversion papillaire était associée à un albinisme, au pseudoxanthoma elasticum et à un épicanthus.

Conclusion

La fréquence de la dysversion papillaire trouvée dans cette étude est comparable à celles rapportées dans certaines études réalisées en population générale. La prédominance féminine semble également ressortir dans cette étude.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Tilted disc, Optic nerve, Frequency, Refraction

Mots clés : Dysversion papillaire, Nerf optique, Fréquence, Réfraction


Plan


 Le texte a fait l’objet d’une présentation orale lors du 115e congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2009.


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 3

P. 174-177 - mars 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Phacoémulsification : intérêt de la visite du lendemain ?
  • O. Pajot, C. Mazit, G. Jallet, J.-M. Ebran, I. Cochereau
| Article suivant Article suivant
  • Rhabdomyosarcome palpébral chez un enfant âgé de deux ans
  • N. Bonnin, H. Nezzar, A. Viennet, I. Barthelemy, F. Demeocq, J. Gabrillargues, M.-M. Dauplat, F. Bacin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.