Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Corrélation phénotype-génotype des mutations des récepteurs des gonadotrophines chez la femme - 07/05/10

Doi : 10.1016/j.ando.2010.02.023 
P. Touraine
Département d’endocrinologie et médecine de la reproduction, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 75651 Paris cedex 13, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Different mutations have been described in LH and FSH genes as well as in their receptors. These mutations are either activating (gain of function), or inhibiting (loss of function). Activating mutations are expressed as a dominant trait, thus in the heterozygous state, whereas inhibiting mutations are only expressed when both alleles bear the mutation. Inactivating mutations of FSH receptor gene, in women, are associated with primary ovarian insufficiency. Inactivating mutations of LH receptor gene have also been described, most often in XX patients whose families also include cases of male pseudohermaphrodism. Clinically, these women suffer from primary amenorrhea but with normal development of breasts and the hair system. Infertility is constant. LH blood levels are increased, estradiol blood levels are those encountered at the beginning of the follicular phase (50–70 pg/ml). The discovery of these mutations allows a better understanding of some genotypes and is helpful in advancing our knowledge of these receptors.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Diverses mutations ont été décrites aussi bien des gènes de la LH et de la FSH, que de leurs récepteurs. Il s’agit de mutations activatrices (gain de fonction), ou inhibitrices (perte de fonction). Les mutations activatrices s’expriment de façon dominante et donc à l’état hétérozygote, tandis que les mutations inhibitrices ne s’expriment que lorsque les deux allèles portent chacun une mutation. Les mutations inactivatrices du récepteur de la FSH, chez la femme, sont à l’origine d’un tableau d’insuffisance ovarienne primitive (IOP). Les mutations inactivatrices du récepteur de la LH ont également été décrites, le plus souvent chez des patientes XX issues de familles comportant des cas de pseudohermaphrodismes masculins. Cliniquement, ces femmes présentent une aménorrhée primaire, mais un développement mammaire et du système pileux normaux. L’infertilité est constante. Les taux de LH sont hauts, ceux d’estradiol correspondant à une phase folliculaire précoce (50–70 pg/ml). La découverte de ces mutations a permis de mieux comprendre certains génotypes et d’avancer dans la connaissance des récepteurs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Inactivating mutations of FSH receptor gene, Inactivating mutations of LH receptor gene, Primary ovarian insufficiency

Mots clés : Mutations inactivatrices du récepteur de la FSH, Mutations inactivatrices du récepteur de la LH, Insuffisance ovarienne primitive


Plan

Plan indisponible

© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 71 - N° 3

P. 203-205 - mai 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Kisspeptins and the metabolic control of reproduction: Physiologic roles and physiopathological implications
  • M. Tena-Sempere
| Article suivant Article suivant
  • Ovarian hyperstimulation syndrome (OHSS) due to mutations in the follicle-stimulating hormone receptor
  • P. Rodien, I. Beau, C. Vasseur

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.