Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Crise bilatérale de glaucome aigu après traitement par topiramate : apport de l’OCT Visante® - 24/05/10

Doi : 10.1016/j.jfo.2010.03.005 
R. Tahiri Joutei Hassani a, S. Dupont Monod a, G. Oukacha a, F. Mantout b, R. Benrabah b, E. Heron b, C. Baudouin a,
a Service d’ophtalmologie III, Centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, 28, rue de Charenton, 75012 Paris, France 
b Service de médecine interne, Centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le topiramate, un antiépileptique de la classe des monosaccharides sulfamate-substitués, est désormais de plus en plus couramment prescrit dans son indication récente pour la prophylaxie antimigraineuse. Nous rapportons l’observation d’une femme de 68 ans qui a un glaucome aigu bilatéral à la suite d’une prophylaxie antimigraineuse par topiramate.

Observation

Une femme, âgée de 68 ans, consulta en urgence pour des douleurs, une rougeur et une baisse d’acuité visuelle bilatérale associées à des nausées et des vomissements. À l’examen initial, étaient notés un œdème cornéen bilatéral avec une chambre antérieure étroite et un angle fermé des deux côtés. La pression intra-oculaire était de 40mmHg à droite et de 45mmHg à gauche. L’échographie oculaire UBM mit en évidence un décollement choroïdien, un œdème du corps ciliaire avec fermeture de l’angle, cette dernière ayant aussi été objectivée par l’OCT Visante®. Le traitement par topiramate fut interrompu et un traitement hypotonisant local et général fut débuté. Après quatre jours, les chambres antérieures étaient plus profondes et les pressions intraoculaires étaient normales. L’OCT Visante® et l’échographie oculaire se normalisèrent également. Un traitement par Indoramine fut prescrit pour la prophylaxie de migraine sans rechute avec 10 mois de recul.

Conclusion

Le glaucome aigu bilatéral est une complication possible du topiramate, les médecins et les patients devraient garder à l’esprit ce risque encore très sous-estimé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Topiramate, a sulfamate-substituted monosaccharide classically used as an antiepileptic medication, has been widely used since its recent indication for migraine prophylaxis. We report the case of a 68-year-old woman who developed bilateral acute glaucoma following topiramate migraine prophylaxis.

Observation

A 68-year-old woman presented in the emergency department for ocular pain, redness, and bilateral reduced visual acuity associated with nausea and vomiting. Initial examination found a bilateral corneal edema with shallow anterior chambers and closed iridocorneal angles. Intraocular pressure was 40mmHg in the right eye and 45mmHg in the left eye. Ultrasound biomicroscopy diagnosed ciliochoroidal detachment and swollen ciliary processes with closed angles, which was also objectified using the Visante® OCT. Topiramate treatment was interrupted and a local and general hypotonic treatment was started. After 4 days, examination showed deeper anterior chambers and normal intraocular pressures. Visante® OCT and ocular echography follow-up examinations were normal, and Indoramin was prescribed for migraine prophylaxis with no relapse after 10 months.

Conclusion

Bilateral acute angle-closure glaucoma is a possible complication of topiramate. Physicians and patients starting this therapy should be aware of this underestimated risk.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Topiramate, Glaucome aigu bilatéral, Prophylaxie antimigraineuse, OCT Visante®, Échographie oculaire

Keywords : Topiramate, Bilateral acute glaucoma, Migraine prophylaxis, Visante® OCT, UBM


Plan


 Le texte n’a pas fait l’objet d’une présentation antérieure lors d’un congrès.


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 5

P. 307-311 - mai 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Diversité clinique du lymphome de Malt orbitaire et intérêt du PET-scan. À propos de quatre cas
  • A. Le Corre, H. El Chehab, T. De Revel, X. Burelle, J. Margery, J.-M. Dot, G. Ract-Madoux, N. Salaun, C. Grasswill, F. May, C. Dot
| Article suivant Article suivant
  • T2A et chirurgie orbitopalpébrale : l’ambulatoire est-il vraiment rentable pour l’établissement ?
  • M. Souchier, A. Muselier, M. Vourch, H. Aubé, A. Juniot, C. Creuzot-Garcher, A.-M. Bron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.