Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Que deviennent les patients ressuscités ? - 09/06/10

Doi : 10.1016/j.lpm.2010.02.042 
Jérôme Fichet 1, Florence Dumas 2, Hélène Charbonneau 1, Olivier Giovanetti 2, Alain Cariou 1, 2,
1 Service de réanimation médicale, hôpital Cochin (AP–HP), 75679 Paris cedex 14, France 
2 Inserm U970, université Paris Descartes, 75015 Paris, France 

Alain Cariou, Service de réanimation médicale, hôpital Cochin–Saint-Vincent-de-Paul–La-Roche-Guyon, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75679 Paris cedex 14, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Points essentiels

Malgré les avancées récentes réalisées en matière de prise en charge, l’arrêt cardiaque demeure une pathologie grave dont le taux de survie est très faible.

Si la mortalité préhospitalière reste le problème majeur, la mortalité hospitalière est néanmoins importante. Les conséquences cérébrales sont responsables des deux tiers des décès en réanimation.

Le risque de récidive chez les victimes de mort subite est important, nécessitant une prise en charge spécialisée et, parfois, l’implantation d’un défibrillateur implantable.

La survie globale à moyen terme des patients sortis de l’hôpital est satisfaisante, proche de celle des patients de mêmes comorbidités n’ayant pas présenté d’arrêt cardiaque.

Les séquelles cérébrales dites « mineures » demeurent méconnues et leur impact sur la qualité de vie nécessite des études supplémentaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key points

In spite of recent advances, cardiac arrest remains a serious illness for which survival rate stays very low.

If prehospital death remains the major problem, in-hospital death is also important. Two thirds of deaths in intensive care are the result of initial brain damage.

After discharge, risk of recurrence for victims of sudden death is important and requires specific care and sometimes the implant of a cardiac defibrillator.

In survivors, medium and long-term survival is satisfactory and close to that of patients with similar age and comorbidities that have not suffered cardiac arrest.

The « minor » cerebral sequels remain unknown and their impact on quality of life needs further attention.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 6

P. 694-700 - juin 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quel traitement anti-arythmique pour la fibrillation atriale paroxystique ?
  • Fabrice Extramiana, Anne Messali, Ghassan Moubarak, Antoine Leenhardt
| Article suivant Article suivant
  • Évolution du profil des endocardites infectieuses : quoi de neuf ?
  • Bruno Hoen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.