Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Lincosamides et streptogramines - 11/06/10

[8-004-F-10]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(10)38394-3 
C. Daurel  : Assistante hospitalo-universitaire, R. Leclercq : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service de microbiologie, Centre hospitalier universitaire de Caen, avenue de la Côte de Nacre, 14033 Caen cedex, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Résumé

Les lincosamides (lincomycine et clindamycine) et les streptogramines (pristinamycine et quinupristine-dalfopristine) sont des antibiotiques à spectre étroit. Ils se fixent sur le ribosome bactérien et inhibent en conséquence la synthèse protéique. La clindamycine administrable oralement et par voie intraveineuse est surtout utilisée pour son activité contre les anaérobies, les staphylocoques et les streptocoques β-hémolytiques. Elle constitue aussi une alternative en cas d'allergie aux pénicillines. Son utilisation est limitée par son effet indésirable principal, la survenue de colite pseudomembraneuse, et par le développement des résistances bactériennes. La pristinamycine s'administre per os. Son usage a été longtemps limité aux infections des parties molles à staphylocoques. Son activité antipneumococcique permet aussi son utilisation dans les pneumonies communautaires non sévères de l'adulte. Son activité contre les streptocoques β-hémolytiques est mise à profit dans le traitement des infections cutanées dues à ces germes. Les résistances aux streptogramines sont rares chez les staphylocoques et exceptionnelles chez les streptocoques. La quinupristine-dalfopristine est un dérivé injectable de la pristinamycine d'usage hospitalier, essentiellement dirigée contre les staphylocoques et Enterococcus faecium multirésistants, dont l'utilisation est limitée par la nécessité d'administration par une voie veineuse centrale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Clindamycine, Lincomycine, Pristinamycine, Quinupristine-dalfopristine, Anaérobies, Staphylocoques, Pneumocoques


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Phénicolés (chloramphénicol et thiamphénicol)
  • F. Razik, M. Zeroual
| Article suivant Article suivant
  • Macrolides
  • B. Rammaert, S. Alfandari

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.