Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Carences en vitamine C - 23/07/10

Doi : 10.1016/j.revmed.2004.03.009 
Olivier Fain
Service de médecine interne, hôpital Jean-Verdier, Assistance publique-Hôpitaux de Paris faculté de médecine, UPRES EA-3409, université Paris-Nord, avenue du 14-juillet, 93143 Bondy cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Propos. – La carence en vitamine C est fréquente dans les populations à risque (hommes seuls, personnes âgées, sans domicile fixe, troubles psychiatriques…) et sous-évaluée dans la population générale.

Actualités et points forts. – Le scorbut survient après trois mois de carence totale en acide ascorbique, qui provient essentiellement des fruits et légumes frais. Les manifestations cliniques sont une asthénie, des myalgies, des arthralgies, un purpura vasculaire, un syndrome hémorragique, et plus tardivement des manifestations stomatologiques : gingivorragies et perte de dents. Les signes biologiques sont non spécifiques : anémie, hypocholestérolémie, hypoalbuminémie. La suspicion clinique est confirmée par la baisse de l'ascorbémie (< 2,5 mg/l) qui doit être interpréter en fonction de l'existence d'un syndrome inflammatoire. Le dosage de l'acide ascorbique leucocytaire, témoin des réserves de l'organisme, est plus fiable. Le traitement consiste en l'administration de 1 g de vitamine C par jour pendant 15 jours.

Perspectives et projets. – À côté des carences symptomatiques, les déplétions en vitamine C (ascorbémie de 2 à 5 mg/l) sont à l'origine de complications à long terme : augmentation du risque cardiovasculaire et néoplasique, cataracte. Les apports nutritionnels conseillés en vitamine C (110 mg/jour pour un adulte) tiennent compte de ces risques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background. – Hypovitaminosis C is frequent in populations at risk (men who live alone, old people, homelessness, patients with psychiatric diseases, foodfaddists,…) and is underestimated in the general population.

Strong points. – Scurvy occurs after 3 months without consumption of ascorbic acid, and is due to lack of consumption fresh fruits and vegetables. Clinical manifestations are weakness, myalgia and arthralgia, vascular purpura and hemorrhagic syndrome, and later the stomatologic manifestations: gingivorragia and loss of teeth. Biological signs are nonspecific: anemia, hypocholesterolemia, hypoalbuminemia. Clinical suspicion must be confirmed by a low level of ascorbic acid (<2.5 mg/l), but this value needs to be interpretated according to the presence of an acute phase response. Leucocyte ascorbic acid level reflects total body store and is more reliable, but not available in practice. Treatment consists in administration of 1 g vitamin C per day during 15 days.

Perspectives. – Vitamin C depletion (serum ascorbic acid level between 2 and 5 mg/l) may occur long-term complications such as increase cardiovascular and neoplasic risks or cataract. The new recommended dietary allowance of vitamine C (110 mg per day for an adult) takes into account of these risks.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clé : Scorbut, Vitamine C, Hypovitaminose, Carence vitaminique

Keywords : Vitamin C, Scurvy, Vitamin deficiency, Hypovitaminosis C


Plan


© 2004  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 12

P. 872-880 - décembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pronostic des sarcomes des tissus mous en territoire irradié : étude cas-témoins
  • C. Leclercq, N. Penel, J. Grosjean, C. Fournier, M.-O. Vilain, D. Pasquier, L. Ceugnart, L. Vanseymortier
| Article suivant Article suivant
  • Les occlusions vasculaires rétiniennes : diagnostic et prise en charge
  • P. Blaise, E. Duchateau, B. Duchesne, Y. Comhaire, J.-M. Rakic

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.