Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Réfraction moyenne et variation de réfraction calculées dans un espace dioptrique - 23/11/10

Doi : 10.1016/j.jfo.2010.09.007 
O. Touzeau a, , b , E. Costantini a, b, T. Gaujoux a, b, V. Borderie a, b, L. Laroche a, b
a Service 5, centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts, 28, rue de Charenton, 75012 Paris, France 
b Inserm, Institut de la vision, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les expressions polaires de la réfraction décrivent parfaitement une situation réfractive individuelle mais ne sont pas adaptées pour les analyses statistiques et la représentation graphique. Si la composante sphérique de la réfraction peut facilement être analysée par l’équivalent sphérique, l’analyse statistique de l’astigmatisme impose l’utilisation d’expression « non polaires ». En effet, le cylindre et l’axe de l’astigmatisme ne constituent pas des variables indépendantes. De plus, l’axe est une donnée directionnelle avec un cycle non trigonométrique. La réfraction peut être exprimée dans une expression « non polaire » par trois coordonnées rectangulaires (x, y, z) qui permet également la représentation graphique du sphéro-cylindre dans un espace dioptrique. Ces trois coordonnées constituent trois variables indépendantes (orthogonales) qui correspondent à un équivalent sphérique et à deux cylindres croisés de Jackson d’axe 0°/90° (astigmatisme direct/inverse) et d’axe 45°/135° (astigmatisme oblique). Les analyses statistiques et la représentation graphique sont moins complexes en utilisant les coordonnées rectangulaires. Ainsi, les coordonnés rectangulaires de la réfraction moyenne se calculent par la moyenne des coordonnées rectangulaires. De même, les coordonnées rectangulaires d’une variation de la réfraction sont obtenues par une simple soustraction de coordonnées rectangulaires entre les réfractions finale et initiale. Après les statistiques, les coordonnées rectangulaires obtenues peuvent être transformées en écriture polaire pour une meilleure compréhension. Finalement, les expressions « non polaires », incluant les coordonnées rectangulaires permettent de réaliser des analyses statistiques et graphiques qui seraient difficiles avec les expressions polaires conventionnelles de la réfraction.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Polar notations (sphere, cylinder, and axis) of refraction perfectly characterize a single refraction but are not suitable for statistical analysis or graphic representation. While the spherical component of refraction can be easily analyzed by the spherical equivalent, statistical analysis of astigmatism requires non-polar expressions of refraction. Indeed, the cylinder and axis of astigmatism are not independent data. In addition, axis is a directional data including a non-trigonometric cycle. Refraction can be written in a non-polar notation by three rectangular coordinates (x, y, z), which can also represent the spherocylinder by one point in a dioptric space. These three coordinates constitute three independent (orthogonal) variables that correspond to a sphere-equivalent component and a pair of Jackson cross-cylinder components, oriented at 0°/90° (WTR/ATR astigmatism) and 45°/135° (oblique astigmatism). Statistical analysis and graphical representation become less complicated when using rectangular coordinates of refraction. Rectangular coordinates of the mean refraction are obtained by average rectangular coordinates. Similarly, rectangular coordinates of refraction change are obtained by a single subtraction of rectangular coordinates between the final and initial refractions. After statistical analysis, the rectangular coordinates obtained can be converted into a polar form for a more easily understood result. Finally, non-polar notations including rectangular coordinates are useful for statistical and graphical analysis, which would be difficult with only conventional polar notations of refraction.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Réfraction, Astigmatisme, Expressions polaires, Coordonnées rectangulaires, Espace dioptrique, Analyse statistique

Keywords : Refraction, Astigmatism, Polar notation, Rectangular coordinates, Dioptric space, Statistical analysis


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 9

P. 659-669 - novembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un corps étranger intra-orbitaire
  • C. Paya, L. Pinsard, C. Buestel, J. Bocquet, M.-N. Delyfer, J. Colin
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt de la neurotractographie fonctionnelle dans la reconstruction des voies visuelles en IRMTD
  • A. Istoc, C. Habas, M.-T. Iba-Zizen, T.H. Nguyen, A. Abanou, M. Yoshida, L. Bellinger, J.-F. Le Gargasson, E.A. Cabanis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.