Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’épilepsie liée au syndrome d’apnées du sommeil existe-t-elle ? - 02/12/10

Doi : 10.1016/j.msom.2010.07.005 
M. Barré a, , C. Sabourdy a, V. Fleury a, R. Tamisier b, P. Kahane a
a Département de neurologie, CHU de Grenoble, avenue du Maquis-de-Grésivaudan, 38700 La Tronche, France 
b Laboratoire d’explorations fonctionnelles cardiorespiratoires, pôle rééducation et physiologie, CHU de Grenoble, avenue de Kimberley, 38130 Échirolles, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 3
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Contexte

Le syndrome d’apnées du sommeil (SAS) et l’épilepsie sont deux pathologies fréquentes dans la population générale. Le SAS peut avoir comme conséquences une privation et une fragmentation du sommeil, une hypoxie cérébrale. La privation de sommeil est un facteur précipitant bien établi des crises d’épilepsie et des crises sont fréquemment observées lors de situations d’hypoxie ou d’ischémie. Si plusieurs études ont documenté la coexistence des deux affections et si quelques séries de cas ont rapporté une amélioration de la fréquence des crises après traitement du SAS, le rôle potentiel du SAS dans la survenue de crises d’épilepsie reste à clarifier, l’association des deux pathologies pouvant n’être que fortuite.

Cas clinique

Nous rapportons le cas d’un patient ayant développé une épilepsie cryptogénique tardive et chez qui, devant un surpoids et une plainte à type de somnolence diurne excessive, une polysomnographie avait été réalisée pour rechercher un trouble respiratoire nocturne. Un SAS sévère avec hypoventilation alvéolaire avait été diagnostiqué et traité. Les évènements respiratoires nocturnes avaient disparu et le patient n’ayant pas refait de crise d’épilepsie, le traitement antiépileptique avait été interrompu. Deux ans après l’arrêt du traitement médicamenteux, aucune récidive n’est survenue.

Conclusions

À notre connaissance, il s’agit du premier cas clinique rapporté qui suggère une relation forte entre la survenue de crises d’épilepsie et le SAS. Cela souligne l’intérêt du dépistage et du traitement du SAS chez les patients épileptiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Obstructive sleep apnea (OSA) and epilepsy are both frequent in the general population. Consequences of OSA include sleep deprivation and sleep fragmentation and cerebral hypoxia. Sleep deprivation is a well-sestablished precipitating factor for seizures and seizures are frequently observed in hypoxic-ischemic episodes. While several studies documented the coexistence of both diseases and clinical series have reported improvement in seizure frequency following OSA treatment, the potential role of OSA in epileptic seizures remains unclear and the association of both disorders may be considered fortuitous.

Case report

We describe a patient who developed late onset cryptogenic epilepsy. As he was overweight and complained of daytime sleepiness, he was referred to the Sleep Laboratory for an overnight polysomnography. Severe OSA, associated with obesity–hypoventilation syndrome, was diagnosed and treated. Sleep disordered breathing was successfully treated and as the patient did not experience any new seizure, anti-epileptic medication withdrawal was attempted. Two years after drug withdrawal, the patient remains seizure-free.

Conclusions

To our knowledge, this is the first case report underlying a strong interplay between seizure occurrence and OSA. This underscores the importance of screening for and treating OSA in epileptic patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Épilepsie, Apnées du sommeil, Syndrome d’obésité–hypoventilation

Keywords : Seizure, Epilepsy, Sleep apnea, Obesity hypoventilation syndrome


Plan


© 2010  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 7 - N° 4

P. 166-168 - octobre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Synthèse des recommandations de bonne pratique clinique : prise en charge du syndrome d’apnées-hypopnées de l’adulte obstructives du sommeil (SAHOS)
  • Adult Obstructive Sleep Apnea Task Force of SPLF 1
| Article suivant Article suivant
  • Brèves de décembre 2010

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.