Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le monoxyde d’azote, bio-marqueur de l’uvéite auto-immune expérimentale induite par l’antigène S - 07/12/10

Doi : 10.1016/j.jfo.2010.09.023 
Z. Djeraba a, A. Arroul-Lammali a, O. Medjeber a, H. Belguendouz a, D. Hartani b, O.-S. Lahlou-Boukoffa c, C. Touil-Boukoffa a,
a Équipe cytokines et NO synthases/immunité et pathogénie, laboratoire de biologie cellulaire et moléculaire (LBCM), faculté des sciences biologiques, USTHB, BP 32, El Alia 16111, Alger, Algérie 
b Service d’ophtalmologie, CHU Mustapha Bacha, Alger, Algérie 
c Service d’ophtalmologie, CHU Ibn Rochd, Annaba, Algérie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’uvéite est une inflammation intraoculaire constituant l’une des manifestations les plus sévères de la maladie de Behçet. L’antigène S (Ag S), protéine rétinienne hautement conservée, a été fortement incriminée dans la physiopathologie de cette affection. Elle est utilisée chez différents modèles expérimentaux afin d’induire l’uvéite auto-immune expérimentale (UAE), modèle in vivo de l’uvéite humaine telle que l’uvéite Behçet. La production du monoxyde d’azote (NO) a été rapportée par plusieurs travaux au cours de cette affection, en particulier par notre équipe.

Matériels et méthodes

Les objectifs visés par notre étude ont porté sur la mise au point d’un modèle expérimental d’uvéite Behçet chez le rat Wistar, induite par l’Ag S. Ce dernier a été isolé à partir de rétines bovines, par gel filtration sur Séphadex G-200. Les animaux ont reçu 10μg de l’Ag S par voie sous-cutanée. Afin de situer l’implication du NO, l’évolution de la production plasmatique de ses dérivés stables, par la méthode de Griess modifiée, a été poursuivie sur ce modèle aux septième, 14e et 21e jours de l’immunisation. Une étude histologique du tissu rétinien a été réalisée en parallèle en vue de la mise en évidence des effets délétères de l’Ag S en relation avec la production du NO.

Résultats

Nos résultats ont montré une augmentation significative des taux du NO in vivo chez les rats Wistar traités avec l’Ag S en comparaison avec les témoins, avec une différence de production selon les phases symptomatiques de l’UAE. Par ailleurs, l’Ag S a induit des effets délétères notables sur le tissu rétinien des rats Wistar traités.

Conclusion

Une production maximale de NO a été notée durant la phase précédant ces altérations. Le NO constitue un bio-marqueur de mauvais pronostic au cours de l’UAE. Ainsi, le stress oxydatif pourrait être considéré comme l’étape pathologique initiale menant à la destruction des photorécepteurs. Ces données pourraient être utiles dans la réflexion à la mise en place d’une stratégie dans l’établissement d’un diagnostic précoce chez les patients atteints d’uvéite de Behçet.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Uveitis is an intraocular inflammation and one of the most severe and frequent manifestations of Behçet disease. S antigen (S Ag) is a highly conserved retinal protein implicated in the mechanism of the physiopathology in Behçet disease. This autoantigen is used in different animal models for experimental autoimmune uveitis (EAU) development, particularly in Behçet uveitis. Nitric oxide (NO) production has been reported in this disease by several groups and mainly by our team.

Materials and methods

In this study, we investigated the development of Behçet uveitis in an experimental model using the Wistar rat after treatment with S antigen. This antigen was isolated and purified from bovine retina by gel filtration chromatography using Sephadex G-200. The rats were immunized with 10μg of S Ag. We evaluated the changes in nitric oxide metabolite production in plasma using the Griess reaction, during the 7th, 14th, and 21st days post-immunization. Furthermore, deleterious effects by S antigen on retinal tissue were assessed in a histological study.

Results

The results showed a significant increase in NO production in Wistar rats treated with S Ag in comparison with controls. We noted with interest that the clinical stages of EAU correlated with NO production. Furthermore, S Ag had several deleterious effects on Wistar rat retina.

Conclusion

This study indicated in vivo elevation of NO levels, which was observed before retinal tissue damage. Nitric oxide appears to be a good marker for a poor prognosis in this experimental model. Moreover, oxidative stress can be considered the primary step in pathogenesis inducing the destruction of retinal photoreceptors. Collectively, our data could be helpful in the development of strategies for diagnosing patients with Behçet uveitis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Uvéite auto-immune expérimentale (UAE), Antigène S (Ag S), Monoxyde d’azote (NO), Destruction des photorécepteurs rétiniens

Keywords : Experimental autoimmune uveitis (EAU), S antigen (S Ag), Nitric oxide (NO), Destruction of retinal photoreceptors


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 10

P. 693-700 - décembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • High-resolution hyperspectral imaging of the retina with a modified fundus camera
  • V. Nourrit, J. Denniss, M.M.K. Muqit, I. Schiessl, C. Fenerty, P.E. Stanga, D.B. Henson
| Article suivant Article suivant
  • Utilité d’un questionnaire standardisé dans la prise en charge et l’étude épidémiologique des kératites infectieuses sous lentilles de contact
  • A. Sauer, F. Abry, J.-P. Berrod, A. Bron, C. Burillon, C. Chiquet, J. Colin, C. Creuzot-Garcher, B. Delbosc, L. Hoffart, L. Kodjikian, M. Labetoulle, F. Malet, H. Merle, P.-Y. Robert, B. Vabres, J. Beynat, M. Brisard, A. Combey de Lambert, A. Donnio, G. Gendron, R. Pagot, M. Saleh, D. Gaucher, C. Speeg-Schatz, T. Bourcier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.