Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Anguillule et anguillulose - 01/01/04

[8-514-A-60]
X. Nicolas : (Assistant des hôpitaux des Armées)
Service de médecine interne, hôpital Clermont Tonnerre, 29000 Brest Naval France
B. Chevalier : (Spécialiste des hôpitaux des Armées, chef du service de biologie)
Hôpital principal, BP 3006, Dakar, Sénégal 
F. Klotz : (Professeur titulaire de la chaire de médecine tropicale) 
EASSA - hôpital du Val de Grâce, 1, place Laveran, 75230 Paris et IMTSSA Le Pharo, 13000 Marseille France
fr

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 12
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L'anguillulose ou strongyloïdose est une parasitose intestinale due à un petit nématode remarquable par sa biologie, Strongyloides stercoralis, et parfois S. fuelleborni. L'anguillulose à S. stercoralis a été et est encore considérée parfois comme de peu d'importance par les médecins exerçant dans les pays en voie de développement en raison de la banalité de sa découverte. Cette parasitose unique et complexe se distingue pourtant de toutes les autres helminthiases digestives. Certes elle reste essentiellement tropicale, mais son observation n'est pas rare en France métropolitaine du fait du développement du tourisme exotique, des cas d'importation de nos départements d'outre-mer, et de l'existence de quelques cas autochtones. Considérée à tort comme une parasitose mineure, elle peut parfois évoluer vers une forme sévère, gravissime, fulminante et mortelle par dissémination larvaire polyviscérale à la faveur d'une immunodépression. Son cycle épidémiologique original permet de perpétuer sa présence chez l'homme pendant des dizaines d'années, constituant une maladie invétérée responsable d'une éosinophilie persistante et anarchique. Son diagnostic parasitologique délicat nécessite l'utilisation de procédés spécifiques non routiniers destinés à la seule détection des larves vivantes, telle la classique méthode extractive de Baermann. Son traitement, longtemps difficile, a été transformé par la découverte de l'efficacité de l'ivermectine, molécule d'usage initialement vétérinaire, qui a simplifié la prise en charge des malades.



Mots-clés : Anguillulose, Strongyloïdose, Strongyloïdes stercoralis, Strongyloides fuelleborni, Immunodépression, VIH, HTLV-1, Corticothérapie, Ivermectine

Plan

fr

© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Filarioses
  • B. Carme, P. Esterre
| Article suivant Article suivant
  • Infections intestinales humaines à Giardia duodenalis
  • L. Favennec, D. Magne, C. Chochillon, G. Gargala, J.-G. Gobert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.