Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Thyroid toxicity after radiotherapy of nasopharyngeal carcinoma - 25/02/11

Doi : 10.1016/j.ando.2010.06.005 
W. Siala a, , W. Mnejja a, M. Abid b, A. Ghorbel c, M. Frikha d, J. Daoud a
a Service de radiothérapie carcinologique, CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisia 
b Service d’endocrinologie, CHU Hedi Chaker, Sfax, Tunisia 
c Service d’ORL, CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisia 
d Service de carcinologie médicale, CHU Habib Bourguiba, Sfax, Tunisia 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Analyser rétrospectivement les facteurs de risque de survenue de toxicité thyroïdienne après radiothérapie pour cancer du nasopharynx et montrer l’intérêt d’une surveillance à long terme après irradiation cervicale.

Patients et méthodes

Entre 1993 et 2004, 239 patients atteints d’un carcinome nasopharyngé non métastatique ont été traités par radiothérapie conventionnelle associée ou non à une chimiothérapie. La radiothérapie a été délivrée selon une modalité classique (2Gy/séance, cinq séances par semaine) pour 157 patients et hyperfractionnée (1,6Gy/séance, deux séances par jour, cinq jours par semaine) pour 82 patients. Une évaluation de la toxicité thyroïdienne tardive en fonction du stade tumoral, de l’âge, du sexe, du recul, de la modalité d’irradiation et de l’association ou non de chimiothérapie a été réalisée.

Résultats

Après un recul médian de 111 mois, 72 patients (30 %) ont présenté un dysfonctionnement hormonal thyroïdien, primitif et/ou hypophysaire. Il s’agissait essentiellement d’une hypothyroïdie post-radique révélée chez 57 patients (24 %). Elle était d’origine périphérique dans 92 % des cas (biologique 73 %, clinique 19 %) et centrale dans 8 % des cas. Le délai moyen d’apparition de l’hypothyroïdie était de 37 mois. Tous les patients ont reçu un traitement substitutif par l-thyroxine. Le taux actuariel d’hypothyroïdie était de 18,1 % à trois ans ; 24,3 % à cinq ans et 35 % à dix ans. Seul le sexe féminin a été retrouvé comme facteur de risque de survenue d’hypothyroïdie en analyse univariée. Cependant l’âge jeune et le stade tumoral avancé ont été associés à un risque plus élevé d’hypothyroïdie mais la différence était non significative (p=0,08 pour chacun). La différence était non significative pour les autres facteurs à savoir le stade ganglionnaire, la modalité d’irradiation et l’association ou non de chimiothérapie. L’analyse multivariée n’a retenu aucun facteur de risque particulier.

Conclusion

Le dysfonctionnement thyroïdien après radiothérapie pour carcinomes nasopharyngés est fréquent, ce qui incite à un dépistage précoce pour instaurer une prise en charge plus rapide et adéquate. Seul, le sexe féminin est retrouvé comme facteur de risque en analyse univariée dans cette étude.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

To analyze retrospectively the risk factors for occurrence of thyroid toxicity after radiotherapy for nasopharyngeal cancer and to demonstrate the necessity of a long-term post-therapeutic screening.

Patients and methods

Between 1993 and 2004, 239 patients with non-metastatic nasopharyngeal carcinoma were treated by conventional radiotherapy with or without chemotherapy. Radiotherapy was delivered by a standard fractionation (2Gy/fraction, 5fractions/week) for 157 patients and hyperfractionation (1.6Gy/fraction, 2fractions/day, 5days/week) for 82 patients. An evaluation of thyroid late toxicity was performed according to tumor stage, age, gender, time after treatment, irradiation method and association or not with chemotherapy.

Results

After a median follow up of 111 months, 72 patients (30%) had primitive and/or pituitary thyroid dysfunction. Fifty-seven patients (24%) experienced hypothyroidism, peripheral in 92% of cases (biological 73%, clinical 19%) and central in 8% of cases. Hypothyroidism was detected at a mean 37 months follow up. All patients received replacement treatment with l-thyroxin. The actuarial rate of hypothyroidism was 18.1%, 24.3% and 35% at respectively 3, 5 and 10 years. Only female gender was found as a risk factor for occurrence of hypothyroidism in univariate analysis. However, younger age and advanced tumor stage were associated with a higher risk but the difference was not significant (P=0.08 for each). There was no difference for other factors: nodal stage, modality of radiation and chemotherapy treatment. The multivariate analysis did not show any risk factor.

Conclusion

Thyroid dysfunction after radiotherapy for nasopharyngeal carcinoma is frequent and requires systematic screening to begin adequate treatment earlier. Only gender has been identified as risk factor in univariate analysis in this study.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Radiothérapie, Carcinome du nasopharynx, Toxicité tardive, Hypothyroïdie

Keywords : Radiotherapy, Nasopharyngeal carcinoma, Late toxicity, Hypothyroid dysfunction


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 72 - N° 1

P. 19-23 - février 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Klinefelter’s syndrome and bone mineral density: Is osteoporosis a constant feature?
  • S. Hiéronimus, V. Lussiez, F. Le Duff, P. Ferrari, B. Bständig, P. Fénichel
| Article suivant Article suivant
  • Impact of diabetes mellitus on clinical presentation and prognosis of pancreatic cancer
  • Y.M. Dehayem, J.-M. Phelip, A.-P. Kengne, S.-P. Choukem, P.-Y. Benhamou, S. Halimi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.