Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Calcifications testiculaires - 08/03/11

[18-649]  - Doi : 10.1016/S1762-0953(11)56055-8 
X. Durand a, , M. Lahutte b
a Service d'urologie, Hôpital d'instruction des Armées du Val-de-Grâce, 74, boulevard du Port-Royal, Paris, France 
b Service d'imagerie médicale, Hôpital d'instruction des Armées du Val-de-Grâce, 74, boulevard du Port-Royal, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Urologie

Résumé

Le nombre d'études et de publications montre le problème soulevé par les calcifications testiculaires, dont la présence fait redouter la survenue d'une tumeur. Il faut bien différencier les calcifications intrascrotales extratesticulaires, hors de notre propos, et les calcifications intratesticulaires communes des microcalcifications. Ces dernières ne sont pas spécifiques, peuvent coexister à des degrés différents avec un infarcissement, une lésion kystique, une lésion tumorale séminomateuse ou non, sans préjuger du caractère malin ni de son histologie. À l'inverse, les calcifications communes n'ont aucun caractère pathologique lorsqu'elles sont isolées. La modalité de découverte et de suivi de ces calcifications est essentiellement l'échographie scrotale. La revue de la littérature met en évidence quelques points remarquables : il semble clairement exister un lien entre la présence de microcalcifications testiculaires et une cryptorchidie, et l'éventualité d'une néoplasie germinale intratubulaire. Elles représentent un facteur de risque familial de cancer du testicule. Leur bilatéralité constitue un facteur de risque supplémentaire. En revanche, une étude très récente met en évidence que le grade n'est pas un facteur de risque supplémentaire, donnée nouvelle qui va à l'encontre des connaissances classiques. Pourtant, l'ensemble de ces résultats ne permet pas de déduire une conduite à tenir univoque devant la découverte (souvent fortuite) de microcalcifications. Une attitude adaptée et graduelle semble la plus conforme aux données actuelles. Elle consiste en l'association d'une autopalpation, une échographie scrotale et une consultation spécialisée annuelle pour les patients présentant un facteur de risque authentifié de tumeur germinale testiculaire (TGT).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tumeur germinale testiculaire, Échographie scrotale, Microcalcifications, Cryptorchidie, Néoplasie germinale intratubulaire


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.