Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt du blood-patch pour le traitement de l'hypotension intracrânienne spontanée - 01/01/04

Doi : 10.1016/j.annfar.2004.09.009 
B. Rozec a, , B. Guillon b, H. Desal c, Y. Blanloeil a
a Département d'anesthésie-réanimation chirurgicale, CHRU G et R Laënnec, boulevard Jacques-Monod, 44093 Nantes cedex 01, France 
b Service de neurologie, CHRU G et R Laënnec, boulevard Jacques-Monod, 44093 Nantes cedex 01, France 
c Service de neuroradiologie, CHRU G et R Laënnec, boulevard Jacques-Monod, 44093 Nantes cedex 01, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs. - L'hypotension intracrânienne spontanée (HIS) est un syndrome rare. Il est généralement dû à des fuites spinales de liquide céphalorachidien. Le traitement conservateur est souvent insuffisant. Le blood-patch (BP) au niveau de la localisation de la fuite, effectué dès le diagnostic d'HIS posé, a été proposé dans certaines études. Le but a été d'évaluer l'efficacité et la tolérance d'un BP lombaire pour traiter l'HIS.

Type d'étude. - Analyse d'une série de cas.

Patients et méthodes. - Étude menée chez six patients consécutifs. Le diagnostic d'HIS a été établi à partir de signes cliniques et morphologiques (tomodensitométrie et imagerie par résonance magnétique cérébrales). Le BP a été effectué en position lombaire haute dès le diagnostic posé. La procédure pouvait être répétée au maximum trois fois.

Résultats. - La disparition complète des céphalées a été observée chez cinq des six patients (dès le premier BP pour 3 d'entre eux et après 2 et 3 BP pour les 2 autres) et une amélioration partielle pour une patiente chez qui une large effraction dure-méro-arachnoïdienne a été diagnostiquée par la suite. Aucune complication liée au BP n'a été constatée.

Conclusion. - Une fois le diagnostic d'hypotension intracrânienne posé, une série de BP lombaires peut être proposée chez ces patients avec un espoir raisonnable de guérison.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective. - Spontaneous intracranial hypotension (SIH) is a rare syndrome. It is due most often to a spinal meningeal leak. Symptoms due to SIH are often difficult to treat and epidural blood-patch (BP) has been proposed. The aim was to evaluate the effects and the problems associated with lumbar blood-patch to treat SIH.

Study design. - Case series.

Patients and methods. - The diagnosis of SIH was made in six consecutive patients on clinical signs and radiological findings (CT-scan and MRI). A lumbar BP (L1-L2 level) was performed as soon as possible after diagnosis. A maximum of three procedures was allowed in case of failure of the initial BP.

Results. - BP was effective and well tolerated for five patients (3 immediately after BP, 2 others patients needed 2 and 3 BP). In one patient, an incomplete response was observed and was related to a large CFS leak diagnosed by CT-myelogram.

Conclusion. - When the diagnosis of spontaneous intracranial hypotension is confirmed, a repeated blood patch lumbar procedure can be efficient to treat these patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hypotension intracrânienne spontanée, Traitement, Blood-patch

Keywords : Intracranial spontaneous hypotension, Treatment, Blood-patch


Plan


© 2004  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 12

P. 1144-1148 - décembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Épidémiologie des réactions anaphylactiques et anaphylactoïdes peranesthésiques en France. Septième enquête multicentrique (Janvier 2001-Décembre 2002)
  • P.-M. Mertes, M.-C. Laxenaire
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge de la douleur aiguë sévère chez l'adulte en médecine extrahospitalière : enquête nationale auprès des médecins de Smur
  • M. Galinski, M. Ruscev, F. Pommerie, G. Hubert, M. Srij, F. Lapostolle, F. Adnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.