Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Techniques de revascularisation endovasculaire artérielles - 01/01/97

[19-4020]
Marc Sapoval : Praticien hospitalier, professeur des Universités
Bernard Beyssen : Praticien hospitalier
Jean-Claude Gaux : Praticien hospitalier, professeur des Universités
Service de radiologie vasculaire, hôpital Broussais, 96, rue Didot, 75014 Paris  France
fr

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Angéiologie
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Au cours des 25 dernières années, les méthodes de revascularisation endovasculaire se sont peu à peu imposées comme une alternative à la chirurgie dans la pathologie aiguë ou chronique.

À l'étage iliaque, l'angioplastie a fait la preuve de son efficacité en terme de résultats immédiats et à long terme. Les indications idéales sont les sténoses centrées, uniques, courtes avec bon lit d'aval, mais on peut traiter presque tous les types d'atteintes, à l'exception des occlusions longues sur artère de petit calibre où les résultats ne sont pas bons à long terme. Les indications des endoprothèses, à cet étage, sont les occlusions chroniques iliaques, les dissections occlusives postangioplastie et les retours élastiques.

À l'étage fémoropoplité, les résultats sont moins satisfaisants et, si on n'hésite pas à traiter les malades en stade 3 ou 4 de Leriche, les claudications simples doivent être discutées en fonction des lésions. Les sténoses uniques centrées, à bon lit d'aval, peuvent être traitées au stade de simple claudication. Les endoprothèses ont à cet étage des indications limitées en raison d'un fort taux de thrombose aiguë et de resténose à moyen terme.

À l'étage sous-poplité, (axe de jambe), les indications sont restrictives, limitées aux stades 3 ou 4 de Leriche, avec un taux de resténose plus élevé, mais permettant une alternative à la chirurgie qui doit être discutée de principe.

Enfin les occlusions artérielles aiguës emboliques ou par thrombose in situ peuvent être traitées par fibrinolyse et thromboaspiration, en fonction de l'ancienneté et de la longueur de l'occlusion, avec de bons résultats immédiats et à long terme.

Plan

fr

© 1997  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article suivant Article suivant
  • Physiologie et exploration de la circulation artérielle
  • A. Bura-Rivière, H. Boccalon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.