Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prolapsus isolé de l'étage postérieur posthystérectomie : résultats préliminaires d'une technique utilisant les voies vaginales et transobturatrice basses - 06/12/06

Doi : 10.1016/j.anchir.2006.05.006 
L. Sentilhes , F. Sergent, B. Resch, A. Berthier, E. Verspyck, L. Marpeau
Département de gynécologie-obstétrique, pavillon Mère-Enfant, hôpital Charles-Nicolle, centre hospitalier universitaire de Rouen, 1, rue de Germont, 76031 Rouen cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude

Décrire et évaluer les premiers résultats anatomiques et fonctionnels d'une intervention fondée sur le renforcement du fascia rectovaginal par un treillis prothétique dont les amarrages transobturateurs et infracoccygiens sont en tension-free.

Patients et méthode

Étude prospective unicentrique et continue, réalisée de février 2003 à avril 2005. Le critère d'inclusion était la présence d'un prolapsus symptomatique posthystérectomie, de l'étage postérieur, stade supérieur ou égal à 3 selon la classification de Baden et Walker, sans prolapsus des étages antérieur et/ou moyen. Les principes et résultats de cette nouvelle technique sont exposés.

Résultats

Quatorze patientes ont été inclues dans l'étude. Les moyennes de l'âge et de l'indice de masse corporelle étaient respectivement de 63,5 ans et de 29,2. Toutes les patientes avaient un antécédent d'hystérectomie, 64,3 % avaient au moins un et 44,5 % au moins deux antécédents de cure chirurgicale de prolapsus. Toutes les patientes avaient une rectocèle et/ou une élytrocèle classée stade 3. Aucune complication per- ou postopératoire n'a été observée. Pour un recul moyen de 13 mois (3 à 32,9 mois), aucune récidive, aucune décompensation des étages antérieur ou moyen, et aucune extériorisation ou infection du matériel prothétique n'a été observée. Le taux de satisfaction était de 9,23 sur une échelle visuelle analogique (0 : très déçue ; 10 : très satisfaite).

Conclusion

Cette technique est efficace dans le traitement des prolapsus postérieurs extériorisés posthystérectomie. Elle expose à un faible risque de complications à court et moyen terme. Un suivi à long terme reste cependant nécessaire pour confirmer ces résultats encourageants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

The aim of this study is the description and anatomical and functional outcome assessment of a novel surgical procedure, based on rectovaginal fascia defect repair with polypropylene mesh using the tension-free transobturator and infracoccygeal route based on the integral theory developed by Petros.

Materials and method

Prospective, consecutive and single centre study performed between February 2003 and April 2005. Inclusion criteria were symptomatic posthysterectomy stage three to four regarding posterior compartment prolapse according to the Baden and Walker classification, with no anterior and/or apical prolapse. Principles and description of this new surgical procedure are described.

Results

Fourteen patients, with a mean age of 63.5 years and a mean body mass index of 29.2, were included in the study. All the patients had previous hysterectomy, 64.3% reported at least one previous surgery for pelvic organ prolapse, 44.5% reported at least one reoperation. All patients complained of rectocele and/or enterocele stage three. No perioperative or postoperative complication occurred. With a median follow-up of 13 months (range 3-32.9), no recurrence and no anterior or apical compartment prolapse occurred. No vaginal erosion an infection of the mesh was observed. The mean level of subjective satisfaction was 9.23 on a visual analogical scale (0—very disappointed, 10—very satisfied).

Conclusion

This new surgical procedure is effective and safe for the repair of posthysterectomy large posterior compartment prolapse. A long-term follow-up is required to confirm these promising results.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prolapsus, Rectocèle, Élytrocèle, Prothèse, Voie transobturatrice, IVS postérieur

Keywords : Prolapse, Rectocele, Enterocele, Mesh, Transobturator route, Intravaginal slingplasty posterior


Plan


© 2006  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 131 - N° 9

P. 533-539 - novembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hématome mésentérique : rare complication d'un traitement anticoagulant oral au long cours
  • P. De Brito, M.-A. Gomez, M. Besson, B. Scotto, D. Alison
| Article suivant Article suivant
  • Rétablissement de la continuité après duodénopancréatectomie céphalique : anastomose pancréaticojéjunale ou pancréaticogastrique ?
  • A. Sauvanet, B. Suc

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.