Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Suivi thérapeutique pharmacologique de l'amphotéricine B - 16/05/07

[90-45-0150]
Fabienne Péhourcq : Maître de conférences universitaire, praticien hospitalier de pharmacologie, biologiste des Hôpitaux.
Laboratoire de pharmacologie clinique et toxicologie, hôpital Pellegrin, zone nord bât 1A, 33076 Bordeaux cedex France
Eliane Billaud : Maître de conférences universitaire, praticien hospitalier de pharmacologie, biologiste des Hôpitaux, PhD.
Laboratoire de pharmacocinétique et de toxicologie clinique, hôpital Rangueil, 11, avenue Jean Poulhès, 31403 Toulouse cedex 4 France
Gilles Peytavin : Praticien hospitalier, pharmacien des Hôpitaux, docteur en pharmacie, docteur de l'université Paris XI, ancien interne des hôpitaux de Paris.
Pharmacie centrale, hôpital Bichat, 46, rue Henri Huchard, 75018 Paris  France
fr

Résumé

L'amphotéricine B, antibiotique antifongique de la famille des polyènes, est indiquée dans le traitement des mycoses systémiques et locales à Aspergillus et Candida. Le STP est justifié par sa cinétique non linéaire pour des doses fortes supérieures à 50 mg, sa grande variabilité pharmacocinétique interindividuelle et ses effets secondaires graves. Par ailleurs, les concentrations plasmatiques sont significativement plus élevées avec les formes vectorisées (liposomes) qu'avec les formes conventionnelles. Per os, l'amphotéricine B n'est pratiquement pas absorbée et est administrée pour traiter des infections digestives. Elle est intensément distribuée dans les tissus (surtout foie et rate, puis reins et poumons) où elle peut persister jusqu'à 1 an. Le STP est effectué à partir des Cmax (en fin de perfusion) et Cmin (juste avant l'injection suivante) plasmatiques ou sériques et l'analyse par HPLC-UV. Les Cmin usuelles sont de 0,5 à 1 mg/L au bout de 24 heures pour les formes conventionnelles et de tilde; 7 mg/L pour l'amphotéricine liposomes. Les Cmax vont de 1 à 60 mg/L selon la forme galénique et la dose administrées.

Plan

fr

© 2003  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Suivi thérapeutique pharmacologique du thiopental
  • M.-J. Royer-Morrot, S. Charrois-Sciaudeau, Y. Furet, B. Lacarelle
| Article suivant Article suivant
  • Suivi thérapeutique pharmacologique de l'isoniazide
  • Patricia Compagnon, Serge Bouquet, Nicolas Venisse, George Houin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.