Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rougeole et grossesse - 02/11/11

Doi : 10.1016/j.lpm.2011.07.002 
Olivia Anselem 1, 2, 3, Vassilis Tsatsaris 1, 2, 3, Emmanuel Lopez 1, 3, 4, Anne Krivine 5, Camille Le Ray 1, 2, 3, Pierre Loulergue 1, 6, 7, Daniel Floret 8, Francois Goffinet 1, 2, 3, Odile Launay 1, 6, , 7
1 Faculté de médecine, université Paris-Descartes, Paris, France 
2 Maternité Port-Royal, groupe hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu, Assistance Publique–Hôpitaux de Paris, Paris, France 
3 Fondation PremUp, Paris, France 
4 Groupe hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu, AP–HP, service de néonatologie, Paris, France 
5 Groupe hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu, AP–HP, service de virologie, Paris, France 
6 Groupe hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu, AP–HP, centre d’investigation clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Paris, France 
7 Inserm, CIC BT505, Paris, France 
8 Université Claude-Bernard Lyon 1, Lyon, France 

Odile Launay, groupe hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu, centre d’investigation clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, 27, rue du Faubourg Saint-Jacques, 75014 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Key points

Because of insufficient vaccine coverage, there is an outbreak of measles since 2008 in France with an increasing incidence of cases, most of them among children less than 1 year old or young adults. When measles occurs during pregnancy, maternal and fetal morbidity is increased.

Particularly pregnant women are exposed to a higher risk of severe respiratory distress that might cause death.

Measles virus can be detected in the placenta. Placental infection appears to be involved in some cases of fetal death. The virus is not responsible for congenital defects but can induce histologic damages inside the placenta which may lead to fetal death.

Major perinatal risks are also miscarriage and prematurity.

When measles occurs in late pregnancy, congenital infection is possible with variable expression and a risk of subacute sclerosing panencephalitis.

Non immune pregnant women or neonates exposed to measles should receive an immunoglobulin prophylaxis within 6 days after contact in order to reduce the risk of infection and severe morbidity.

In case of declared measles infection, symptomatic treatment can be proposed and tocolysis can be used if preterm labor is associated.

Daily fetal monitoring during the 14 days following the beginning of the eruption can be offered when the fetus is viable.

Vaccination is recommended for the people born in France after 1980 with 2 doses of vaccine against measles, rubeola and mumps. Measles vaccine, an attenuated living vaccine, should not be administered during pregnancy but must be proposed before pregnancy or during the post-partum period.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

En raison d’une couverture vaccinale insuffisante, la France est touchée depuis 2008 par une épidémie de rougeole avec une augmentation du nombre de cas déclarés chaque mois, en particulier chez les nourrissons de moins d’un an et les jeunes adultes.

Lorsqu’elle survient en cours de grossesse, la rougeole expose la femme enceinte à des complications pour elle-même et son enfant. En particulier, le risque de pneumopathie avec syndrome de détresse respiratoire aiguë peut menacer le pronostic vital.

Le virus de la rougeole peut être détecté dans le placenta. Il n’est pas responsable de malformations fœtales, mais peut entraîner un dysfonctionnement placentaire pouvant expliquer la survenue dans certains cas d’une mort fœtale in utero.

Le risque majeur est celui de fausse couche ou d’accouchement prématuré.

Il existe de plus, en cas de rougeole en fin de grossesse, un risque de rougeole congénitale de gravité variable, allant de simples éruptions, à des pneumopathies et des formes rapidement mortelles. De plus, les rougeoles congénitales et néonatales sont associées à un risque augmenté de panencéphalite subaiguë sclérosante.

En cas de contage avec un cas de rougeole, les immunoglobulines polyvalentes intraveineuses sont recommandées chez la femme enceinte ou chez un nouveau-né de mère ayant une rougeole en fin de grossesse. Administrées dans les six jours qui suivent le contage, elles permettent de réduire le risque de rougeole et celui de complications sévères.

En cas de rougeole avérée, le traitement est symptomatique.

En l’absence de contre-indications, une tocolyse peut être utilisée si une menace d’accouchement prématurée est associée.

La surveillance fœtale repose sur un enregistrement cardio-tocographique quotidien à partir du seuil de viabilité et pendant les 14jours qui suivent le début de l’éruption. La déclaration de la rougeole auprès de l’Institut de veille sanitaire est obligatoire.

Toutes les personnes nées après 1980 doivent avoir reçu deux doses du vaccin trivalent rougeole-oreillons-rubéole. Le vaccin est un vaccin vivant atténué qui est contre-indiqué chez la femme enceinte. Le vaccin peut être proposé en période préconceptionnelle ou dans le post-partum.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 11

P. 1001-1007 - novembre 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lymphomes malins non hodgkiniens de l’intestin grêle de type « immunoproliferative small intestinal disease »
  • Hind Mrabti, Ghizlane Raiss, Soundouss Raissouni, El Mehdi Tazi, Hanane Inghaouen, Ibrahim El Ghissassi, Hassan Errihani
| Article suivant Article suivant
  • Benfluorex (Mediator®) et atteintes valvulaires
  • Christophe Tribouilloy, Antoine Jeu, Sylvestre Maréchaux, Yannick Jobic, Dan Rusinaru, Michel Andréjak

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.