Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Classes III squelettiques - 12/12/07

[23-472-G-10]  - Doi : 10.1016/S1283-0860(07)44902-8 
M. Vesse  : Stomatologiste, ancien praticien hospitalier, titulaire de la compétence en orthopédie dento-maxillo-faciale et en chirurgie maxillofaciale
4, rue Saint-Roch, 78200 Mantes-en-Yvelines, France 

Auteur correspondant.
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Orthopédie dentofaciale
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les classes III squelettiques sont un syndrome : à savoir que le décalage entre les maxillaires et la mandibule a de multiples expressions anatomiques. L'anomalie la plus fréquente est la rétrognathie maxillaire et non, comme on le pensait auparavant, la prognathie mandibulaire. Le diagnostic de cette anomalie est clinique ; il se fait lorsque l'on voit l'enfant dans la salle d'attente : il a le visage typique des rétromaxillies avec cet effacement des plis nasogéniens et de la lèvre supérieure très caractéristique. Ce diagnostic est confirmé par la radiographie. L'analyse architecturale et structurale permet un diagnostic précis et oriente sur l'étiologie qui est analysée dans cette étude ; il y a incontestablement souvent une cause héréditaire, mais les fonctions jouent un rôle déterminant. La thérapeutique de cette dysmorphie a été révolutionnée par les tractions sur le masque orthopédique de Delaire. Contrairement à l'opinion communément répandue, le traitement des classes III est simple. Il est d'autant plus efficace qu'il est entrepris tôt, en denture temporaire, avant 6 ans. Cette thérapeutique entreprise précocement induit une nouvelle croissance maxillaire ; les maxillaires étant remis en bonne position croissent ensemble avec la mandibule. Les résultats de cette thérapeutique précoce sont extrêmement stables à long terme, si bien qu'il n'y a quasiment plus d'indication chirurgicale de la correction de ces anomalies à l'âge adulte. N'est-ce pas de la belle médecine préventive ?

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Classes III squelettiques, Prognathisme, Rétromaxillie, Masque, Disjonction

Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.