Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Rétinopathie drépanocytaire : analyse rétrospective portant sur 730 patients suivis dans un centre de référence - 09/05/12

Doi : 10.1016/j.jfo.2011.10.007 
N. Leveziel a, b, , F. Lalloum a, S. Bastuji-Garin c, d, M. Binaghi b, D. Bachir e, F. Galacteros e, E. Souied a, b
a Service d’ophtalmologie, centre hospitalier intercommunal de Créteil, 40, avenue Verdun, 94000 Créteil, France 
b Service d’ophtalmologie, centre hospitalier universitaire Henri-Mondor, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil cedex, France 
c Pôle de recherche clinique et santé publique, centre hospitalier universitaire Henri-Mondor, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil, France 
d UPEC, HC EA 4393, 61, avenue du Général-de-Gaulle, 94010 Créteil cedex, France 
e Service de médecine interne, unité des maladies génétiques du globule rouge, centre hospitalier universitaire Henri-Mondor, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La drépanocytose est la maladie génétique la plus fréquente, souvent associée à des complications ophtalmologiques rétiniennes potentiellement cécitantes. Nous présentons la prévalence de la rétinopathie drépanocytaire dans une population de patients suivis dans un centre de référence.

Patients et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective longitudinale portant sur une période de 13ans, incluant des patients le plus souvent adultes souffrant de drépanocytose SS, SC ou ayant un trait drépanocytaire AS. Les patients inclus dans cette analyse ont tous bénéficié d’un examen ophtalmologique à la lampe à fente et d’un fond d’œil complet.

Résultats

Sept-cent trente patients (âge moyen 32,5± dix ans), dont 492 patients SS (67,4 %), 229 patients SC (31,4 %) et neuf patients AS (1,2 %) ont été inclus dans l’étude. 54,6 % des patients SC et 18,1 % des patients SS avaient une rétinopathie drépanocytaire de grade 3 à 5. La prévalence des formes graves était moins importante parmi les femmes drépanocytaires SS que parmi les hommes (15,5 % versus 21,7 % ; p<0,05).

Conclusion

La prévalence élevée de la rétinopathie drépanocytaire proliférante et les complications potentiellement sévères qu’elle peut engendrer justifient le dépistage et la prise en charge par une équipe multidisciplinaire dans un centre de référence.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Sickle–cell disease is the most common genetic disease in the world, frequently complicated by potentially blinding retinal complications. The prevalence of sickle–cell retinopathy in patients followed in a referral center is presented in this study.

Patients and methods

The prevalence of proliferative sickle–cell retinopathy by Goldberg classification was determined via a retrospective study of primarily adult SS and SC sickle-cell disease patients and AS sickle trait patients followed in a single referral center for a mean period of 13 years. All patients underwent slit lamp examination and complete fundus examination.

Results

Seven hundred and thirty patients (mean age 32.5±10 years), consisting of 492 SS patients (67.4%), 229 SC patients (31.4%) and nine AS patients (1.2%), were included in the study. 54.6% of SC patients and 18.1% of SS patients had grade 3 to 5 proliferative sickle–cell retinopathy. The prevalence of severe forms of sickle–cell retinopathy was higher among SS men than among SS women (21.7% versus 15.5% ; P<0.05).

Conclusion

The high prevalence of sickle-cell retinopathy and the potentially severe complications associated with this disease justify screening and therapeutic management by a multidisciplinary team in the setting of a referral center.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Drépanocytose, Rétinopathie, Néovaisseaux, Syndromes drépanocytaires, Ischémie, Dépistage

Keywords : Sickle-cell disease, Retinopathy, Neovascularization, Sickle syndromes, Ischemia, Screening, Referral center


Plan


 Communication orale présentée lors du 117e congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2011.


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 5

P. 343-347 - mai 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résultats après implantation d’un implant trifocal diffractif
  • G. Lesieur
| Article suivant Article suivant
  • Paralysie partielle du III isolée d’origine sinusienne chez un enfant : à propos d’un cas
  • M. Momtchilova, R. Rakotoarisoa, G. Roger, E.-N. Garabedian, L. Laroche, B. Pelosse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.