Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Implantation de valve aortique percutanée : sélection des patients - 07/06/12

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.03.009 
Christophe Tron 1, , Matthieu Godin 1, Pierre-Yves Litzler 2, Fabrice Bauer 1, Jérome Caudron 3, Jean-Nicolas Dacher 3, Bogdan Borz 1, Alexandre Canville 1, Baptiste Kurtz 1, Jean-Paul Bessou 2, Alain Cribier 1, Hélène Eltchaninoff 1
1 Hôpital Charles-Nicolle, CHU de Rouen, service de cardiologie, 76000 Rouen, France 
2 Hôpital Charles-Nicolle, CHU de Rouen, service de chirurgie thoracique et cardiovasculaire, 76000 Rouen, France 
3 Hôpital Charles-Nicolle, CHU de Rouen, département d’imagerie médicale, 76000 Rouen, France 

Christophe Tron, hôpital Charles-Nicolle, service de cardiologie, 1, rue de Germont, 76000 Rouen, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Key points

A good selection of patients is a crucial step before transcatheter aortic valve implantation (TAVI) in order to select the good indications and choose the access route.

TAVI should be considered only in patients with symptomatic severe aortic stenosis and either contraindication or high surgical risk.

Indication for TAVI should be discussed in a multidisciplinary team meeting.

Echocardiography and/or CT scan are mandatory to evaluate the aortic annulus size and select the good prosthesis size.

The possibility of transfemoral implantation is evaluated by angiography and CT scan, and based on the arterial diameters, but also on the presence of tortuosities and arterial calcifications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

La sélection des patients est une étape essentielle avant une implantation valvulaire aortique percutanée afin de poser les bonnes indications et choisir la voie d’abord.

La technique s’adresse aux patients ayant un rétrécissement aortique serré symptomatique et ayant soit une contre-indication à la chirurgie, soit un haut risque chirurgical.

L’indication de l’implantation doit être évaluée au cours d’une réunion multidisciplinaire.

L’échographie et/ou la tomodensitométrie sont indispensables pour évaluer la taille de l’anneau aortique et choisir la bonne taille de prothèse.

La possibilité d’une implantation trans-fémorale est évaluée par l’angiographie et par la tomodensitométrie en se basant sur les diamètres artériels mais également sur l’existence de tortuosités et de calcifications artérielles.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 6P1

P. 628-633 - juin 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Myocardites aiguës
  • Alain Combes
| Article suivant Article suivant
  • Troponines hypersensibles : vers une nouvelle définition de l’infarctus du myocarde ?
  • Youssef Boukili M

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.