Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Myocardites aiguës - 07/06/12

Doi : 10.1016/j.lpm.2012.03.006 
Alain Combes
Hôpital Pitié-Salpêtrière, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, service de réanimation médicale, 75651 Paris cedex 13, France 

Alain Combes, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, institut de cardiologie, service de réanimation médicale, 47, boulevard de l’Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Key points

Myocarditis is defined as inflammation of the myocardium accompanied by myocellular necrosis.

Acute myocarditis must be considered in patients who present with recent-onset of cardiac failure or arrhythmia.

Fulminant myocarditis is a distinct entity characterized by sudden onset of severe congestive heart failure or cardiogenic shock, usually following a flu-like illness, parvovirus B19, human herpesvirus 6, coxsackievirus and adenovirus being the most frequently viruses responsible for the disease.

Treatment of myocarditis remains largely supportive, since immunosuppression has not been proven to be beneficial for acute lymphocytic myocarditis. Trials of antiviral therapies, or immunostimulants such as interferons, suggest a potential therapeutic role but require further investigation.

Lastly, early recognition of patients rapidly progressing to refractory cardiac failure and their immediate transfer to a medical-surgical center experienced in mechanical circulatory support is warranted. In this setting, ECMO should be the first-line mechanical assistance.

For highly unstable patients, a Mobile Cardiac Assistance Unit, that rapidly travels to primary care hospitals with a portable ECMO system and hooks it up before refractory multiorgan failure takes hold, is the preferred option.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

Le terme « myocardite » signifie inflammation du muscle cardiaque, avec à l’examen histologique un infiltrat de cellules inflammatoires et des signes de nécrose myocytaire.

Le diagnostic de myocardite aiguë doit être évoqué chez un malade pour lequel sont apparus récemment des signes d’insuffisance cardiaque, en l’absence de maladie coronaire ou valvulaire évolutive.

Une forme fulminante de la maladie, le plus souvent en rapport avec une infection par un virus à tropisme cardiaque, tels le parvovirus B19, le virus herpès de type 6, les coxsackies et les adénovirus, doit être envisagée si les premiers signes cliniques sont apparus très récemment (quelquesjours), faisant suite à un épisode pseudo-grippal.

Lorsqu’une forme fulminante de la maladie est suspectée, il faut rapidement prendre contact avec un centre médico-chirurgical ayant la capacité de mettre en place une (ECMO), le plus souvent en ayant recours à une unité mobile d’assistance circulatoire, compte tenu des risques d’aggravation extrêmement rapide de la maladie et du pronostic péjoratif si des défaillances viscérales ou un arrêt cardiaque surviennent avant la mise en place du dispositif.

Les années qui viennent permettront peut-être d’établir de nouvelles stratégies thérapeutiques spécifiques agissant sur le système immunitaire en fonction de la phase de la maladie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2012  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 6P1

P. 621-627 - juin 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cardiomyopathie du péripartum : une entité multiple
  • Gérald Vanzetto, Alix Martin, Hélène Bouvaist, Stéphanie Marlière, Michel Durand, Olivier Chavanon
| Article suivant Article suivant
  • Implantation de valve aortique percutanée : sélection des patients
  • Christophe Tron, Matthieu Godin, Pierre-Yves Litzler, Fabrice Bauer, Jérome Caudron, Jean-Nicolas Dacher, Bogdan Borz, Alexandre Canville, Baptiste Kurtz, Jean-Paul Bessou, Alain Cribier, Hélène Eltchaninoff

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.