Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Détection de l'image radiante - 18/10/12

[35-062-A-10]  - Doi : 10.1016/S1879-8497(12)56624-0 
A. Noël  : Physicien médical, enseignant-chercheur émérite
Centre Alexis Vautrin, Unité de recherche en radiophysique, avenue de Bourgogne, 54511 Vandœuvre-les-Nancy cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 13
Iconographies 20
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

En radiologie, les détecteurs numériques remplacent progressivement le couple écran-film qui a longtemps été, en raison de ses performances, le détecteur de référence. Aujourd'hui, les détecteurs numériques couvrent l'ensemble des besoins de la radiologie (radiographie, radioscopie, scanographie, mammographie), incluant la radiologie dentaire, et offrent des opportunités de développement de nouvelles techniques d'examen. Les détecteurs numériques disponibles, basés sur différentes technologies, peuvent être des détecteurs plans plein champ ou des systèmes à balayage. La technologie computed radiography (CR) fait appel à des écrans radioluminescents à mémoire (ERLM) et nécessite un lecteur d'écran qui fournit l'image numérique ce qui en fait un détecteur passif. La technologie direct radiography (DR) utilise des détecteurs actifs composés d'éléments discrets (pixels), et le signal est obtenu par l'intermédiaire de l'utilisation d'un scintillateur dans les détecteurs à conversion indirecte ou par l'emploi d'un milieu photoconducteur dans les détecteurs à conversion directe. Deux technologies DR à conversion directe, d'apparition récente, l'une utilisant la commutation optique pour la lecture du signal et l'autre l'amplification proportionnelle dans une chambre d'ionisation à fil, seront décrites. Les performances techniques des détecteurs numériques utilisés en radiologie, exprimées en termes de résolution spatiale, de bruit (détectabilité à bas contraste) et d'efficacité quantique de détection, quantifient le potentiel d'une amélioration de la qualité des images, tout en laissant espérer une réduction de dose.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Écran radioluminescent à mémoire, Détecteur numérique, Mammographie, Qualité image, Contrôle de qualité, Fonction de transfert de modulation, Efficacité quantique de détection, Spectre de bruit


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Formation de l'image radiante
  • A. Lisbona
| Article suivant Article suivant
  • Tomodensitométrie : principes, formation de l'image
  • F. Masson, X. Dangin, P. Baudin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.