Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement combiné par photothérapie dynamique et implant intravitréen de dexaméthasone (Ozurdex®) pour un hémangiome choroïdien circonscrit - 07/12/12

Doi : 10.1016/j.jfo.2012.06.015 
L. Bazin, J. Gambrelle
Service d’ophtalmologie, CHU de Brest, 2, avenue Foch, 29609 Brest, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Nous rapportons un cas d’hémangiome choroïdien circonscrit (HCC) symptomatique traité par photothérapie dynamique (PDT) combinée avec l’injection d’un implant intravitréen de dexaméthasone (IID) (Ozurdex®).

Cas clinique

Une femme de 39ans nous a été adressée pour une baisse progressive de sa vision de l’œil droit mesurée à 8/10 due à un décollement rétinien exsudatif lié à un HCC juxtapapillaire. Les dimensions de l’HCC étaient de 6mm pour le plus grand diamètre et 2mm pour l’épaisseur. Le traitement a combiné l’injection d’un IID suivi 15jours plus tard par une PDT avec un spot unique couvrant la tumeur (intensité de 600mW/cm2 pendant 83secondes [50J/cm2]). Dès six semaines après la PDT, nous notions l’amélioration de la vision à 10/10, la résorption complète du décollement de rétine exsudatif ainsi que l’affaissement tumoral. Aucun effet secondaire n’était constaté. Ce résultat anatomique et fonctionnel s’est maintenu pendant les neuf mois du suivi.

Conclusion

Ce cas suggère que l’IID (Ozurdex®) potentialise l’effet de la PDT avec un moindre risque d’effets secondaires locaux que l’acétate de triamcinolone. Des évaluations plus poussées de ce protocole de traitement restent nécessaires. Toutefois, le traitement combiné par IID (Ozurdex®) suivi 15jours plus tard par une PDT pour l’HCC symptomatique peut s’avérer une alternative solide à la radiothérapie et pourrait être plus efficace que la PDT seule.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

We report a case of symptomatic circumscribed choroidal hemangioma (CCH) treated by photodynamic therapy (PDT) combined with injection of an intravitreal dexamethasone implant (IDI) (Ozurdex®).

Case report

A 39-year-old woman was referred to our outpatient clinic for a progressive decrease in vision of her right eye, measured at 20/25, due to subretinal exudation (SRE) associated with juxtapapillary CCH. Basal diameter of the CCH was 6mm, and its height was 2mm. Treatment consisted of injection of an IDI followed 15days later by PDT with a single spot covering the tumor (intensity of 600mW/cm2 for 83seconds [50J/cm2]). Six weeks after PDT, we noted improvement of the vision to 20/20, complete resolution of SRE, and tumor flattening. No side-effects were observed. Anatomic and functional results remained unchanged over 9months of follow-up.

Conclusions

This case suggests that IDI (Ozurdex®) potentiates the effect of PDT with less risk of local side-effects than triamcinolone acetonide. Further evaluation of this protocol remains necessary. Nonetheless, combined treatment with injection of IDI followed 15days later by PDT for the treatment of symptomatic CCH may prove to be a sound alternative to radiotherapy and may be more efficacious than PDT alone.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hémangiome choroïdien circonscrit, Photothérapie dynamique, Implant intravitréen de dexaméthasone

Keywords : Circumscribed choroidal hemangioma, Photodynamic therapy, Intravitreal dexamethasone implant


Plan


 Communication orale présentée lors du 118e congrès de la Société française d’ophtalmologie en avril 2012 et lors de la 40e réunion de l’Ophthalmic Oncology Group en mars 2012.


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 10

P. 798-802 - décembre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Neuropathie optique rétrobulbaire révélant un carcinome indifférencié du sinus sphénoïdal
  • G. Soufi, Z. Hajji, I. Imdary, N. Slassi, L. Essakalli Housseini, M. Maher, N. Benchekroun, A. Boulanouar, A. Berraho
| Article suivant Article suivant
  • Stries angioïdes compliquées de néovaisseaux choroïdiens révélant un pseudoxanthome élastique : diagnostic et stratégie thérapeutique. À propos d’un cas
  • A. Maalej, M. Ouederni, A. Khallouli, S. Gabsi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.