Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Néovaisseaux choroïdiens du myope fort naïfs traités par injections intravitréennes de bévacizumab : résultats à plus de 12 mois - 09/02/13

Doi : 10.1016/j.jfo.2012.04.017 
F. De Bats , J.-D. Grange, P. Denis, L. Kodjikian
Service d’ophtalmologie, hôpital de la Croix-Rousse, 103, Grande-Rue de la Croix-Rousse, 69317 Lyon cedex 4, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La myopie forte est la première cause de néovascularisation choroïdienne chez les patients de moins de 50ans. Malgré l’absence d’étude prospective, l’injection intravitréenne d’anti-VEGF est largement utilisée dans cette indication. Le but de ce travail est d’évaluer l’efficacité du bévacizumab en injections intravitréennes utilisé en première intention pour le traitement de néovaisseaux choroïdiens rétro- et juxtafovéolaires du myope fort.

Patients et méthodes

Nous rapportons les résultats d’une étude rétrospective incluant les patients myopes forts atteints de néovaisseaux rétro- et juxtafovéolaires traités en première intention par injections intravitréennes de 1,25mg (0,05 cm3) de bévacizumab ou Avastin® à l’hôpital de la Croix-Rousse, Lyon, entre janvier 2009 et juin 2010. La visite initiale comportait pour chaque patient un interrogatoire à la recherche d’un syndrome maculaire, une mesure de l’acuité visuelle, une mesure de la pression intraoculaire, un fond d’œil, une angiographie à la fluorescéine et une optical coherence tomography (OCT) maculaire. Les patients étaient suivis chaque mois et retraités en cas de persistance ou récidive de l’exsudation néovasculaire.

Résultats

Huit yeux de huit patients présentant un néovaisseau choroïdien naïf de tout traitement ont été traités et suivis au minimum 12 mois avec un suivi moyen de 19 mois. L’âge moyen des patients était de 49ans avec une erreur réfractive moyenne de −11 dioptries. Dans 75 % des cas, une fibrose du néovaisseau a été obtenue à 12 mois pour une moyenne de trois injections. À un an, tous les patients sauf un avaient stabilisé ou amélioré leur vision. Les métamorphopsies avaient disparu dans plus de 50 % des cas après la première injection et dans 100 % des cas à un an. Aucun effet indésirable n’a été constaté au cours du suivi.

Conclusion

Dans ce travail, l’injection intravitréenne de bévacizumab ou Avastin® semble efficace et bien tolérée dans le traitement des néovaisseaux choroïdiens rétro- et juxtafovéolaires naïfs du myope fort. Il persiste, cependant, de nombreuses incertitudes quant à l’utilisation hors AMM des anti-VEGF dans cette indication. Des études prospectives à grande échelle pourront peut-être, un jour, nous apporter des réponses plus précises.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

The purpose of this study was to evaluate the efficacy and safety of bevacizumab in the first-line treatment of myopic choroidal neovascularization.

Patients

We report a retrospective study of patients with subfoveal or juxtafoveal choroidal neovascularization associated with pathologic myopia treated with intravitreal injection of bevacizumab in Lyon, France, from January 2009 to June 2010. Best-corrected visual acuity, ocular pressure, fundus examination, optical coherence tomography, and fluorescein angiography were performed for each patient at baseline and monthly. Indications for retreatment were persistent or recurrence of exsudative activity.

Results

The study included eight eyes of eight patients. The mean follow-up time was 19 months. The mean number of intravitreal injections was three at the end of the first year. Six patients maintained or improved their vision. No injection complications or drug-related side effects were noted during the follow-up period.

Conclusions

In this study, intravitreal injection of bevacizumab seems to be a safe and effective treatment for myopic choroidal neovascularization.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bévacizumab, Myopie, Anti-VEGF, Néovascularisation, Dégénérescence maculaire

Keywords : Bevacizumab, Myopia, Anti-VEGF, Neovascularization, Macular degeneration


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 1

P. 12-18 - janvier 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Apport du bilan des anomalies de la coagulation et de la fibrinolyse dans les occlusions de la veine centrale de la rétine chez les sujets de moins de 60 ans
  • S. Tea, M. Barrali, E. Racadot, B. Delbosc
| Article suivant Article suivant
  • Résultats fonctionnels de la chirurgie de la cataracte de l’adulte
  • N. Guirou, A. Napo, A. Dougnon, S. Bakayoko, F. Sidibé, M.-K. Sidibé, I. Conaré, L. Traoré, J. Traoré

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.