Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Néphrotoxicité du ténofovir - 18/03/13

[18-066-H-10]  - Doi : 10.1016/S1762-0945(13)55893-1 
J. Tourret , G. Deray, C. Bagnis
 Service de néphrologie, Groupe hospitalier universitaire Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75651 Paris cedex 13, France 
 Université Pierre-et-Marie-Curie, 4, place Jussieu, 75005 Paris, France 

Auteur correspondant.

Article à jour au 15/05/2019

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Depuis sa mise sur le marché en 2002, le ténofovir disoproxil fumarate (TDF), le premier des inhibiteurs nucléotidiques de la transcriptase inverse du virus de l'immunodéficience humaine, est devenu l'antirétroviral le plus prescrit au monde. Son efficacité antirétrovirale et son bon profil de tolérance lipidique sont responsables de son succès. De plus sa formulation en un comprimé associant d'autres antirétroviraux permet de prescrire un traitement antirétroviral hautement efficace en un comprimé par jour, ce qui augmente l'adhérence des patients au traitement. Les craintes d'une toxicité rénale comparable à celle des autres médicaments de cette classe (l'adéfovir indiqué dans le traitement de l'hépatite B et le cidofovir indiqué dans le traitement des infections à cytomégalovirus) semblaient écartées par les essais cliniques initiaux. Cependant, l'année même de son autorisation de mise sur le marché, le premier cas de toxicité tubulaire est publié. Depuis, les cas rapportés se sont multipliés. Il est maintenant clair que le TDF comporte un risque de toxicité tubulaire aiguë. Celle-ci est très dépendante de facteurs associés : coprescription de didanosine ou d'un inhibiteur de la protéase « boosté » par le ritonavir, insuffisance rénale préexistante, faible masse corporelle, ou encore présence d'un diabète associé. Au contraire, la question de la toxicité rénale au long cours du TDF reste très débattue. Certaines études décrivent une diminution du débit de filtration glomérulaire estimé lors d'un traitement prolongé par TDF. D'autres concluent à une sécurité rénale même lors de l'emploi prolongé. De nombreuses différences entre les patients recrutés, les types d'études, les paramètres mesurés et leur interprétation pourraient expliquer ces discordances.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Ténofovir disoproxil fumarate, Insuffisance rénale aiguë, Insuffisance rénale chronique, Antirétroviral, Toxicité rénale, Syndrome de Fanconi, Tubulopathie


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Toxicité rénale des antiangiogéniques
  • C. Vigneau, N. Rioux-Leclercq
| Article suivant Article suivant
  • Néphrotoxicité des antirétroviraux autres que le ténofovir
  • J. Tourret, G. Deray, C. Isnard-Bagnis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.