Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

The effects of respiratory muscle training on improvement of the internal and external thoraco-pulmonary respiratory mechanism in COPD patients - 12/04/13

Doi : 10.1016/j.rehab.2013.01.008 
R. Tout a , L. Tayara b, M. Halimi a,
a Institut de physiothérapie, université Saint-Joseph, URAF, rue de Damas, Beyrouth, Lebanon 
b Faculté des sciences infirmières, université Saint-Joseph, rue de Damas, Beyrouth, Lebanon 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Introduction

Chronic obstructive pulmonary disease (CPOD) is a severe, incapacitating pathology. Inspiratory and/or expiratory muscle training may favorably impact the indicators of both specific and general improvement with regard to this disease. We are hypothesizing that when combined with bronchial decluttering, this training will have a beneficial effect on lung function and quality of life in these patients.

Method

Fourty COPD subjects classified Gold I and Gold II and aged 60.38±8.02years were divided into four groups of 10. Three of the groups were trained with the help of Threshold® tools used for (1) inspiratory, (2) expiratory and (3) inspiratory and expiratory purposes; their training supplemented the decluttering and lower limb muscle exercise that the 4th group concurrently received. The patients underwent 16 rehabilitation sessions over an 8-week period. The variables consisted in: (1) forced expiratory volume in 1s (FEV1) and spirometrically measured peak expiratory and inspiratory flow rates (PEFR and PIFR); (2) fatigability, dyspnea, heart rate and walking distance evaluated during the 6-minute walk test; (3) maximum inspiratory pressure and (4) maximum expiratory pressure as assessed by the Threshold® tools and (5) the signs of quality of life in terms of the Saint-George’s respiratory questionnaire (SGRQ) score.

Results

Only in group 1, there was significant improvement with regard to FEV1 and PEFR. There was no PIFR modification in any of the groups. On the other hand, signs of quality of life scores along with dyspnea, fatigability and heart rate showed significant improvement in the three experimental groups, and significant improvement in maximum inspiratory pressure was observed in groups 1 and 3.

Discussion

When associated with decluttering techniques, diaphragmatic rehabilitation and lower limb muscle exercise along with psychological support and educational efforts, respiratory muscle training is beneficial when compared with the usual protocols in rehabilitation of COPD patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie incapacitante. L’entraînement des muscles inspiratoires et/ou expiratoires pourrait avoir des effets bénéfiques sur les indicateurs d’amélioration spécifique et générale de cette maladie. Nous supposons que cet entraînement, associé au désencombrement, aura un effet bénéfique supplémentaire sur la fonction pulmonaire et la qualité de vie de ces patients.

Méthode

Quarante sujets BPCO (classés grades I et II selon Gold), âgés de 60,38±8,02ans, ont été divisés en quatre groupes de dix sujets chacun. Trois groupes ont été entraînés à l’aide des outils Threshold® selon trois modalités en plus des techniques de désencombrement et de l’entraînement des muscles des membres inférieurs que le quatrième groupe a reçu : (1) inspiratoires, (2) expiratoires, (3) inspiratoires et expiratoires. Les patients ont bénéficiés de 16 séances de rééducation sur huit semaines. Les variables ont été : (1) le volume expiratoire maximal à la première seconde (VEMS), les débits expiratoire et inspiratoires de pointe (DEP et le DIP), (2) la fatigabilité, la dyspnée, la fréquence cardiaque et la distance de marche évaluée lors du test de six minutes de marche, (3) la pression inspiratoire maximale, (4) et la pression expiratoire maximale évaluée par les outils Threshold®, et (5) les signes de la qualité de vie évalués par le score du questionnaire de Saint-Georges (QSG).

Résultats

Il y a une amélioration significative de la mesure du VEMS et du DEP du groupe 1 uniquement. Les DIP de tous les groupes n’ont pas été modifiés. Les signes de la qualité de vie, la dyspnée, la fatigabilité et la fréquence cardiaque ont présenté des améliorations significatives pour les trois groupes. Une amélioration significative de la pression inspiratoire maximale est notée chez les groupes 1 et 3.

Discussion

L’entraînement des muscles respiratoires associé aux techniques de désencombrement, de rééducation diaphragmatique, de l’entraînement des muscles des MI, du soutien psychologique et de l’éducation des patients se révèlent bénéfique dans la réadaptation des patients BPCO relativement aux protocoles habituels.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : COPD, Respiratory muscle training, Threshold®

Mots clés : BPCO, Entraînement des muscles respiratoires, Threshold®


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 56 - N° 3

P. 193-211 - avril 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traumatic brain injury rehabilitation, the programs applied in French UEROS units, and the specificity of the Limoges experience
  • J. Hamonet-Torny, P. Fayol, P. Faure, H. Carrière, J.-J. Dumond
| Article suivant Article suivant
  • Goal Attainment Scaling in rehabilitation: A literature-based update
  • A. Krasny-Pacini, J. Hiebel, F. Pauly, S. Godon, M. Chevignard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.