Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prédictibilité réfractive et retentissement aberrométrique du décentrement des implantations toriques du pseudophaque de type SN60T-AcrySof® - 12/04/13

Doi : 10.1016/j.jfo.2012.10.006 
G. Humbert a, b, , J. Colin a, b, D. Touboul a, b
a Service d’ophtalmologie, centre hospitalier universitaire de Bordeaux, hôpital Pellegrin, place Amélie-Raba-Léon, 33000 Bordeaux, France 
b Centre d’investigation clinique, épidémiologie clinique 7 (CIC-EC7), université Bordeaux 2, CHU de Bordeaux, 146, rue Léo-Saignat, 33076 Bordeaux cedex, France 

Auteur correspondant. Service d’ophtalmologie, centre hospitalier d’Oloron-Sainte-Marie, 1, avenue Alexandre-Flemming, 64404 Oloron-Sainte-Marie, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Sujet

Le but de notre étude est d’évaluer le résultat réfractif de l’implantation torique du pseudophaque, avec une analyse détaillée du décentrement de l’implant et de son retentissement aberrométrique.

Méthodes

Nous avons mené une étude rétrospective sur 19 yeux, implantés avec l’implant SN60T AcrySof® Toric (Alcon – États-Unis). Sur le plan réfractif, une étude approfondie de la correction sphéro-cylindrique a été réalisée grâce à la méthode Alpins et à une analyse de l’alignement des implants toriques sur l’axe théorique de positionnement. Le décentrement de l’implant a été évalué par un protocole strict et novateur, ainsi que son retentissement aberrométrique.

Résultats

À trois mois postopératoire, l’acuité visuelle sans correction était supérieure ou égale à 20/40 dans 94,74 % des cas, le cylindre postopératoire était inférieur ou égal à 0,5 D dans 68,42 % des cas avec un « index of success » (IOS) moyen de 0,24. L’erreur moyenne d’alignement de l’implant était de 5,68° (0 à 14). Le décentrement moyen était de 0,78mm (0 à 1,78) avec une coma et un tréfoil moyen de 0,18μ (0,06 à 0,33) et de 0,19μ (0,05 à 0,51), respectivement. L’augmentation du décentrement de l’implant provoquait une augmentation des aberrations optiques de type coma et tréfoil.

Conclusion

La correction sphéro-cylindrique de l’implantation torique du pseudophaque est une chirurgie réfractive efficace, sûre et prédictible, dont la précision est équivalente à celle du Lasik dans le traitement de l’astigmatisme du sujet jeune. Le décentrement de l’implant engendre l’apparition d’aberrations optiques de type coma et tréfoil, nuisibles à la performance visuelle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To evaluate refractive outcomes of toric intraocular lens (IOL) implantation with a detailed analysis of decentration and its effect on aberrometry.

Methods

This retrospective study enrolled 19 eyes implanted with SN60T AcrySof® Toric (Alcon – USA) IOL’s. Spherocylindric correction was studied in depth by the Alpins method, and retro-illumination images were used to analyze the alignment of the IOL with its intended axis. IOL decentration as well as its aberrometric impact were evaluated with a strict, novel protocol.

Results

Three months postoperatively, uncorrected distance visual acuity was greater or equal to 20/40 in 94.74% of cases, postoperative subjective cylinder was less or equal to 0.5 D in 68.42% of eyes, with a mean index of success of 0.24. Mean error of toric IOL alignment was 5.68° (0 to 14). Mean IOL decentration was 0.78mm (0 to 1.78) with a mean coma and trefoil of 0.18μ (0.06 to 0.33) and 0.19μ (0.05 to 0.51), respectively. The larger the IOL decentration, the higher the optical aberrations were.

Conclusion

Toric intraocular lens implantation is an effective, safe and predictable method of spherocylindrical correction during cataract surgery, with a refractive accuracy similar to that of LASIK in the treatment of astigmatism in young patients. IOL decentration produces optical aberrations including coma and trefoil, which interfere with visual performance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Astigmatisme, Implant torique, Cataracte, Aberration optique

Keywords : Astigmatism, Toric intraocular lens, Cataract, Optical aberration


Plan


 Communication orale présentée lors du 117e congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2011.


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 4

P. 352-361 - avril 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tumeurs primitives des voies lacrymales : pièges diagnostiques et thérapeutiques
  • S. Deneuve, F. Bidault, O. Casiraghi, A.-M. Le Ridant, F. Kolb, J.-M. Piaton, M. Julieron
| Article suivant Article suivant
  • Migration en chambre antérieure de l’implant intravitréen de dexaméthasone Ozurdex® chez le pseudophake : à propos de trois cas
  • A. Malclès, H. Janin-Manificat, Y. Yhuel, A. Russo, E. Agard, H. El Chehab, G. Ract Madoux, H. Masse, C. Burillon, C. Dot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.