Médecine

Paramédical

Autres domaines


Prise en charge des exacerbations de BPCO : audit de pratique aux urgences - 15/05/13

Doi : 10.1016/j.pneumo.2013.01.008 
R. Hernu a, , N. Eydoux b, A. Peiretti b, C. El-Khoury b, c, D. Robert a, L. Argaud a, M. Armanet b, c
a Service de réanimation médicale, hospices civils de Lyon, groupement hospitalier Édouard-Herriot, 5, place d’Arsonval, 69437 Lyon cedex 03, France 
b Réseau RESUVal, centre hospitalier Lucien-Hussel, 38200 Vienne, France 
c Service d’accueil des urgences, centre hospitalier Lucien-Hussel, 38200 Vienne, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La prise en charge des exacerbations aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive (EA BPCO) dans les services d’urgence français est mal connue, bien que des recommandations nationales existent.

Méthodes

Il s’agit d’une étude prospective réalisée sur une période de dix semaines (12/01 au 22/03/2009), de type audit de pratique, sur la prise en charge des EA BPCO dans les services d’urgence du Réseau des Urgences de la Vallée du Rhône (RESUVal).

Résultats

La participation de 16 établissements de santé a permis l’étude de la prise en charge de 221 EA BPCO. La mesure de la fréquence respiratoire et la description de l’expectoration n’étaient mentionnées que dans 99 (45 %) dossiers médicaux. Concernant la prise en charge thérapeutique, 215 (97 %) patients ont bénéficié de l’administration d’oxygène, 209 (95 %) ont reçu des aérosols de bêta-2-mimétique et 176 (80 %) des aérosols d’anti-cholinergique. Une corticothérapie systémique et une antibiothérapie ont été prescrites pour respectivement 116 (52 %) et 123 (56 %) patients. La ventilation non invasive (VNI) a été utilisée chez seulement 59 % des patients avec un pH inférieur à 7,35.

Conclusions

Ces résultats montrent que la prise en charge des EA BPCO aux urgences pourrait probablement être améliorée en recueillant de manière systématique la fréquence respiratoire et les caractéristiques de l’expectoration des patients ou en généralisant la pratique de la VNI aux urgences dans cette indication.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Acute exacerbations of chronic obstructive pulmonary disease (COPD) patients are major events in the history of this chronic respiratory disease. Their management in French emergency services is unknown, although national guidelines exist.

Methods

This is a descriptive audit study, over a 10 weeks period (12/01–22/03/2009), of the management of COPD exacerbations in the RESUVal (Réseau des Urgences de la Vallée du Rhône, France) network emergency departments.

Results

The enrollement of 16 emergency units allowed the analysis of 221 exacerbations of COPD. Measurement of respiratory rate and description of the sputum were mentioned in only 99 (45%) medical records. The rest of the initial assessment was generally satisfactory. Regarding the therapeutic management, 215 (97%) patients received oxygen, beta-2-agonist aerosols were administrated for 209 (95%) patients and anticholinergic aerosols were used for 176 (80%) patients. A systemic corticosteroid and antibiotics were respectively prescribed for 116 (52%) and 123 (56%) patients. Non-invasive ventilation (NIV) was used in only 59% of patients presenting a pH<7.35.

Conclusions

These findings demonstrate that management of exacerbations of COPD could be improved through systematic patients’ respiratory rate and sputum characteristics recording or NIV utilization reinforcement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Évaluation, Exacerbations, Bronchopneumopathie chronique obstructive, Urgences, Ventilation non invasive

Keywords : Evaluation, Exacerbations, Chronic obstructive pulmonary disease, Emergency, Non-invasive ventilation


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 69 - N° 3

P. 126-131 - juin 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étiologies des pleurésies purulentes non tuberculeuses chez les patients adultes infectés par le VIH dans un service de pneumologie à Abidjan (Côte d’Ivoire)
  • V.H. Achi, J.C. Brou Ahui, J.C. Anon, A.B. Kouassi, H. Bi Djè, K. Horo, M.S. N’Dhatz, N. Koffi, E. Aka Danguy
| Article suivant Article suivant
  • Pneumopathie infiltrante diffuse (PID) de la sclérodermie. Analyse de la sémiologie radioclinique et fonctionnelle
  • W. El Khattabi, H. Afif, N. Moussali, A. Aichane, A. Abdelouafi, Z. Bouayad

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.