Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Do published ADA studies support the ADA-EASD position statement for the management of hyperglycaemia in type 2 diabetics? - 16/07/13

Doi : 10.1016/j.ando.2013.04.001 
Frédérique Rimareix a, , Bernard Bauduceau b
a Service de diabétologie, maladies métaboliques et nutrition, pôle cardiovasculaire et métabolique, CHU Rangueil, Toulouse, France 
b Val-de-Grâce, Paris, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

The American Diabetes Association (ADA) and the European Association for the Study of Diabetes (EASD) published a position statement in 2012 on the management of hyperglycaemia in patients with type 2 diabetes. The Société Francophone du Diabète (SFD) adopted it while awaiting future French recommendations. This new care approach individualises the therapeutic choices and objectives for each patient based on their characteristics, through emphasis on the need for mutual cooperation with the patient in decision-making. Glycaemic management should naturally be considered in the context of overall cardiovascular risk reduction, which should remain the primary objective of treatment. The cornerstone of this treatment is based on lifestyle modifications, with the addition of metformin monotherapy if the desired glycaemic control is not attained. There are multiple second- and third-line treatment possibilities, and insulin therapy is an option that can be considered early in the bitherapy stage. On the whole, large published studies at the ADA conference in Philadelphia in June 2012, which are the subject of this article, support this patient-centred position statement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

L’American Diabetes Association (ADA) et l’European Association for the Study of Diabetes (EASD) ont publié en 2012 une prise de position sur la prise en charge de l’hyperglycémie chez le patient diabétique de type 2. La Société francophone du diabète (SFD) l’a adoptée dans l’attente des futures recommandations françaises. Cette nouvelle approche de soin individualise les choix thérapeutiques et les objectifs pour chaque patient en fonction de ses caractéristiques en insistant sur la nécessité que les décisions soient prises en concertation avec lui. La prise en charge de la glycémie doit naturellement s’inscrire dans la perspective d’une réduction globale du risque cardiovasculaire qui doit rester l’objectif principal du traitement. La pierre angulaire de ce traitement repose sur les modifications du mode de vie auxquelles s’ajoute la monothérapie par metformine si l’équilibre glycémique souhaité n’est pas atteint. Les possibilités de traitements de seconde et de troisième lignes sont multiples et l’insulinothérapie est une option envisageable précocement au stade de la bithérapie. Dans l’ensemble, les grandes études publiées au congrès de l’ADA à Philadelphie en juin 2012, qui font l’objet de cet article, confortent cette prise de position centrée sur le patient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 74 - N° 3

P. 207-210 - juillet 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pathology
  • Jean-Yves Scoazec, Anne Couvelard, Emmanuelle Leteurtre, Benoît Terris
| Article suivant Article suivant
  • Bisphenol A: An endocrine and metabolic disruptor
  • Patrick Fenichel, Nicolas Chevalier, Françoise Brucker-Davis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.