Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Participation restrictions in patients with psychiatric and/or cognitive disabilities: Preliminary results for an ICF-derived assessment tool - 21/03/14

Doi : 10.1016/j.rehab.2013.11.005 
C. Belio a, , A. Prouteau b, c, M. Koleck b, Y. Saada b, K. Merceron b, E. Dayre a, J.M. Destaillats a, c, C. Barral d, J.M. Mazaux a
a EA4136 handicap et système nerveux, institut de formation en ergothérapie, université Bordeaux-Segalen, IMS rue F.-Ferrer, 33076 Bordeaux cedex, France 
b EA4139 santé et qualité de vie, université Bordeaux-Segalen, 33076 Bordeaux, France 
c Centre hospitalier de Jonzac, 17500 Jonzac, France 
d EHESP MSSH, 35043 Rennes, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Participation in community life is a major challenge for most people with psychiatric and/or cognitive disabilities. Current assessments of participation lack a theoretical basis. However, the new International Classification of Functioning, Disability and Health (ICF) provides a relevant framework.

Aims

The present study used an ICF-derived assessment tool to activity limitations and participation restrictions in two groups of participants with disabilities linked to schizophrenia or traumatic brain injury respectively.

Methods

Twenty-six items (related to six ICF sections) were selected by reviewing the literature and gathering the clinician's opinions and representatives of patient associations. These items, yielded an ordinal rating of activity limitations, participation restrictions and contextual factors (social support, attitudes and, systems & politics). Special attention was paid to contextual and environmental factors. The final checklist (called the Grid for Measurements of Activity and Participation, G-MAP) was administered to 16 participants with traumatic brain injury (the TBI group) and 15 participants with schizophrenic disorders (the SD group). Psychometric assessments of cognition and, neurobehavioural, psychological and psychosocial functioning were also performed.

Results

The internal consistencies for activity limitations (Cronbach's alpha coefficient=0.89) and participation restriction (Cronbach's alpha coefficient=0.89) were satisfactory. We did not observe any significant differences between the two groups in terms of the psychometric test results. The G-MAP scores demonstrated that the two groups were confronted with the same limitations in self care, domestic life, leisure and community life (i.e., the intergroup differences were not statistically significant in Mann-Whitney tests). However, interpersonal relationships and economic and social productivity appeared to be more severely limited in the SD group than in the TBI group. Similarly, participation restrictions in domestic life, interpersonal relationships and economic and social productivity were more severe in the SD group than in the TBI group.

Conclusion

G-MAP is a useful, feasible, relevant tool for performing a detailed, individualized assessment of participation restrictions in people with psychiatric and/or cognitive disabilities.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

De nombreuses personnes présentant des limitations d’activité liées à des troubles psychiques ou cognitifs voient leur participation à la vie communautaire singulièrement réduite. L’évaluation de leur participation reste difficile par manque de bases théoriques et d’outils d’évaluation portant sur le lien entre facteurs d’environnement, restrictions de participation et rôle de l’affection en cause. La CIF offre un cadre pertinent pour clarifier cette question.

Objectifs

Créer un document d’évaluation situationnelle dérivé de la CIF, apporter des informations sur les critères métrologiques et l’intérêt de cette grille, comparer limitations d’activité et restrictions de participation dans deux populations concernées par le handicap d’origine psychique et/ou cognitive : schizophrénie et traumatisme crânien, à l’aide de cet outil standardisé.

Méthode

Vingt-six situations de handicap regroupées en 6 catégories de la CIF (limitation d’activité, restrictions de participation, facteurs contextuels : soutien social, attitudes, systèmes et politiques) ont été sélectionnées à partir d’une analyse critique de la littérature et de la confrontation d’opinions de cliniciens, de consultants du milieu associatif. Une attention particulière est portée aux facteurs contextuels et d’environnement. La grille obtenue (Grille de Mesure de l’Activité et de la Participation : G-MAP) a été administrée à titre exploratoire au cours d’un entretien semi-dirigé à 16 patients traumatisés crâniens (TC) et à 15 patients souffrant de troubles schizophréniques (TS). Des évaluations psychométriques complémentaires (fonctionnement psychosocial, incapacités psychiques et cognitives) ont été effectuées.

Résultats

Les deux groupes obtiennent des scores équivalents pour les variables cognitives et psychologiques. La consistance interne des items de la G-MAP est satisfaisante pour les limitations d’activité comme pour les restrictions de participation (α de Cronbach=0,89 pour les 2 dimensions). Les deux groupes présentent des limitations d’activité équivalentes pour les soins personnels, la vie domestique, les loisirs et la vie communautaire (tests de Mann-Whitney non significatifs). En revanche, le groupe TS semble plus en difficulté que le groupe TC dans les relations interpersonnelles et la productivité économique et sociale. Les restrictions de participation touchent également davantage le groupe TS que le groupe TC dans le domaine de la vie domestique, des relations interpersonnelles et de la productivité économique et sociale.

Conclusion

Dans cette étude exploratoire, les deux groupes se différencient davantage sur les restrictions de participation que sur les limitations d’activité, ce qui suggère une forte influence des facteurs d’environnement. La G-MAP s’est avéré être un outil pertinent, fiable et adapté à l’évaluation détaillée et individualisée des restrictions de participation d’une personne dans son environnement. L’étude se poursuit sur un plus grand nombre de sujets.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : ICF, Participation restrictions, Activity limitations, Environmental factors, Traumatic brain injury, Schizophrenia

Mots clés : CIF, Participation, Facteurs environnementaux, Traumatisme crânien, Schizophrénie


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 57 - N° 2

P. 114-137 - mars 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effect of cardiac rehabilitation on left atrial functions in patients with acute myocardial infarction
  • R. Deniz Acar, M. Bulut, S. Ergün, M. Yesin, G. Al?c?, M. Akçakoyun
| Article suivant Article suivant
  • Rehabilitation of a hemiplegic patient with cardiac assistive device
  • N. Bradai, C. Andriantsifanetra, A. Charlanes, C. Scouarnec, C. Cleophax, P. Leprince, A. Yelnik

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.