Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Chirurgie de l'épistaxis - 29/03/14

[46-110]  - Doi : 10.1016/S2211-0402(13)63710-1 
J.-M. Prades , M. Gavid, A. Timoshenko
 Service ORL, Hôpital Nord, 42270 Saint-Priest-en-Jarez, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 9
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

L'épistaxis est une des urgences les plus fréquentes en oto-rhino-laryngologie. Elle est le plus souvent bénigne mais parfois met en jeu le pronostic vital. Elle peut être classée suivant son caractère primaire ou secondaire avec une cause évidente, suivant l'âge de survenue chez l'enfant ou l'adulte, suivant l'origine du saignement antérieure ou postérieure par rapport à l'orifice piriforme. La vascularisation artérielle des fosses nasales dépend des artères carotides externe et interne avec de nombreuses anastomoses : l'artère sphénopalatine, branche terminale de l'artère carotide externe, atteint la fosse nasale par le foramen sphénopalatin ; les artères ethmoïdales antérieure et postérieure, branches collatérales de l'artère ophtalmique, cheminent au toit de l'ethmoïde avant d'aborder la fosse nasale. Les indications thérapeutiques doivent tenir compte des patients à risque létal : sujets âgés, avec des traitements anticoagulants et/ou antiagrégants, porteurs d'une comorbidité cardiovasculaire, d'une tumeur nasosinusienne ou ayant présenté un traumatisme accidentel ou chirurgical. La cautérisation sélective endoscopique précoce des sites hémorragiques peut éviter un méchage postérieur pour près de trois quarts des patients. Mais devant la récidive hémorragique, a fortiori chez les patients à risque, la ligature endoscopique de l'artère sphénopalatine éventuellement associée à la ligature de l'artère ethmoïdale antérieure est proposée. Elle permet un contrôle de l'hémorragie sans complication majeure pour 90 à 100 % des malades. Néanmoins, une contre-indication à l'anesthésie générale et une maladie athéromateuse modérée peuvent faire choisir une embolisation sélective sous anesthésie locale par une équipe entraînée. Le contrôle de l'hémorragie est obtenu dans 70 à 90 % des cas.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Épistaxis, Artère sphénopalatine, Artère ethmoïdale, Ligature, Embolisation, Méchage, Cautérisation


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Techniques de réparation des pertes de substance du pavillon de l'oreille
  • D. Vertu-Ciolino, F. Disant
| Article suivant Article suivant
  • Chirurgie réparatrice de la pyramide nasale
  • A. Jourdain, C. Beauvillain de Montreuil, O. Malard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.