Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Motor function levels and pelvic parameters in walking or ambulating children with cerebral palsy - 25/09/14

Doi : 10.1016/j.rehab.2014.06.004 
J.-C. Bernard a, , J. Deceuninck a, c, S. Leroy-Coudeville a, E. Loustalet a, E. Morel a, A. Combey a, J. Sutton a, E. Berthonnaud b, c, E. Chaléat-Valayer a
a Service de MPR pédiatrique, Croix-Rouge française, centre médico-chirurgical de réadaptation des massues, 92, rue Édmond-Locard, 69322 Lyon cedex 05, France 
b Hôpital Nord Ouest, Villefranche-sur-Saône, France 
c Laboratoire de physiologie de l’exercice, université de Lyon, Saint-Étienne, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Background

In children with cerebral palsy, spinal equilibrium and pelvic strategies may vary according to the functional status.

Objectives

To study the relationship between motor function and pelvic and spinal parameters in a population of children and adolescents with cerebral palsy (rated from level I to level IV on Gross Motor Function Classification System [GMFCS]). A sagittal X-ray of the spine in the standing position was analyzed with Optispine® software.

Results

The study population comprised 114 children and adolescents (mean [range] age: 12.35 [4–17]). For the study population as a whole, there were significant overall correlations between the GMFCS level on one hand and pelvic incidence and pelvic tilt (PT) on the other (P=0.013 and 0.021, respectively).

Discussion

Pelvic parameters vary according to the GMFCS level but do not appear to affect spinal curvature. The sacrum is positioned in front of the head of the femur (i.e. negative PT) in GMFCS level I and progressively moves backwards (i.e. positive PT) in GMFCS levels II, III and IV.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Cette étude s’intéresse à l’équilibre rachidien et aux stratégies développées au niveau pelvien en fonction du statut fonctionnel de l’enfant paralysé cérébral.

Background

L’évaluation clinique du patient paralysé cérébral (PC) marchant ou déambulant est basée sur l’examen neuro-moteur et l’utilisation d’échelle fonctionnelle comme la Gross Motor Function Classification System (GMFCS) ; l’évaluation paraclinique comporte des radiographies du rachis et du bassin effectuées debout et mesurées en impliquant la forme du bassin établie par l’incidence pelvienne (IP). Comme pour la population asymptomatique, les courbures rachidiennes de profil, en particulier, lordose lombaire et cyphose thoracique, sont directement sous la dépendance du paramètre IP.

Objectifs

L’objectif principal de cette étude est de montrer si la forme du bassin évaluée par l’incidence pelvienne varie en fonction du statut fonctionnel établi par la GMFCS ; l’objectif secondaire est de mettre en évidence une relation entre la fonction motrice et les paramètres pelviens et rachidiens chez une population PC marchante de niveau I à IV sur la Gross Motor Function Classification System (GMFCS). Étude réalisée à partir d’une radiographie du rachis de profil réalisée en position debout et analysée par le logiciel Optispine®.

Résultats

Nos résultats portent sur 114 patients dont la moyenne d’âge est de 12,35 (4–17). Il existe une corrélation significative entre la GMFCS et l’incidence pelvienne (IP) (p=0,013) et entre la GMFCS et la version pelvienne (VP) (p=0,021) pour l’ensemble de la population PC étudiée.

Discussion

Ce travail montre une adaptation des paramètres pelviens en fonction de la GMFCS sans que l’on puisse démontrer de réelles répercussions sur l’amplitude des courbures rachidiennes sus-jacentes. La version pelvienne s’ajusterait en fonction de la GMFCS, évoluant d’une position du sacrum en avant des têtes fémorales (côté négativement) pour la GMFCS de niveau I vers un sacrum qui va progressivement passer en arrière des têtes fémorales (côté positivement) pour les GMFCS de niveau II, III, IV.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Cerebral palsy, Spinal equilibrium, GMFCS, Pelvic incidence, Pelvic tilt

Mots clés : Paralysie cérébrale, Équilibre rachidien, GMFCS, Incidence pelvienne, Version pelvienne


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 57 - N° 6-7

P. 409-421 - août 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • In vivo measurement of compression bandage interface pressures: The first study
  • D. Rimaud, R. Convert, P. Calmels
| Article suivant Article suivant
  • Feasibility of the Cognitive Assessment scale for Stroke Patients (CASP) vs. MMSE and MoCA in aphasic left hemispheric stroke patients
  • J.-L. Barnay, G. Wauquiez, H.Y. Bonnin-Koang, C. Anquetil, D. Pérennou, C. Piscicelli, B. Lucas-Pineau, L. Muja, E. le Stunff, X. de Boissezon, C. Terracol, M. Rousseaux, Y. Bejot, C. Binquet, D. Antoine, H. Devilliers, C. Benaim

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.