Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude du gène nucléaire POLG à fonction mitochondriale dans le diabète mitochondrial - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.339 
F. Mariem a, , M. Najla a, M. Mouna b : Dr, A. Mohamed b : Dr, F. Faiza a : Pr
a Laboratoire de génétique moléculaire humaine, faculté de médecine de Sfax, Sfax 
b Service d’endocrinologie, hôpital Hedi-Chaker, Sfax, Sfax 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le dénominateur commun des maladies mitochondriales, c’est le dysfonctionnement de la chaîne respiratoire, jouant un rôle essentiel dans la stimulation de la sécrétion d’insuline et la régulation du taux du glucose sanguin. Ce déficit causant le diabète mitochondrial peut être due, selon la semi-autonomité mitochondriale, à des anomalies liées à l’ADN mitochondrial (20 % des protéines) et ou à l’ADN nucléaire (80 % des protéines).

De ce fait, plusieurs gènes nucléaires sont responsables des maladies mitochondriales. On note par exemple le gène POLG, responsables de la réplication de l’ADN mitochondrial.

Dans ce cadre, nous nous sommes intéressés à étudier un patient tunisien présentant des délétions au niveau de son ADN mitochondrial et souffrant du diabète mitochondrial, en se focalisant sur la recherche des mutations et des polymorphismes dans le gène nucléaire POLG en utulisant PCR et séquençage.

Les résultats ont montré la présence d’un profil hétérozygote (10/11) de la répétition CAG, d’une insertion c.2734+372734+38 ins AGGT (Intron 17) et d’un polymorphisme décrit c.3708 G>T à l’état hétérozygote (rs3087374) (Exon 23).

Dans cette étude, nous voulons chercher s’il y a une éventuelle corrélation entre les mutations trouvées au niveau du gène nucléaire POLG et les mutations et les délétions trouvées déjà au niveau de l’ADN mitochondrial du patient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 372 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Phéochromocytomes malins
  • A.L. Amirou, S. Azzoug, F. Chentli
| Article suivant Article suivant
  • LC-MS/MS identification and beneficial effects of Phoenix dactylifera L. leaves hydroalcoholic extract: In vitro and in vivo studies of glycosidase inhibitors
  • B. Khemakhem, M. Chakroun, H. El Abed, M. Makni, M. Bouaziz, N. Drira, H. Mejdoub

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.