Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude de la relation entre le métabolisme glucidique et le score de risque diabétique (FINDRISC) - 11/10/14

Doi : 10.1016/j.ando.2014.07.452 
M. Azzouz a,  : Dr, M. Guerchani, Dr b, L. Yuergui c : Pr, H. Baghous, Dr a, A. Boudiba a : Pr
a Service de diabétologie CHU Alger centre, Alger 
b Service d’épidemiologie CHU Alger centre, Alger 
c Service de de biochimie, CHU Alger, Alger 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs de l’étude

Étudier la relation entre la glycémie à jeun, post-charge glucidique et le statut glucidique d’une part et le score de risque diabétique finlandais (FINDRISC) d’autre part.

Patients et méthode

Nous avons soumis 1000 patients au questionnaire FINDRISC, puis à une hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO). Nous avons ensuite étudié la relation entre le métabolisme glucidique et le FINDRISC.

Résultats

Il existe une corrélation entre le FINDRISC et les glycémies à jeun et 2h après HGPO, avec un coefficient de corrélation respectivement de 0,16 (p<<0,0001) et de 0,29 (p<0,0001). Cette relation est plus nette avec la glycémie 2h/HGPO. 56,86 % des patients avec un SDR ≥ 12 ont une dysglycémie contre 32,59 % dans le groupe FINDRISC <12 (p<0,0001). Le FINDRISC moyen des dysglycémiques (diabétiques et prédiabètiques) est plus grand que le FINDRISC moyen des témoins normoglycémiques (p<0,0001). Le FINDRISC augmente selon le degré de l’anomalie glucidique. Dans le prédiabète le FINDRISC le plus élevé est celui des sujets qui présente l’association hyperglycémie modéré à jeun et intolérance au glucose. La prévalence de la dysglycémie (diabète et prédiabète) augmente avec la valeur du FINDRISC. 70,56 % des diabétiques présentent un score ≥ 12, contre 67,53 % chez les prédiabètiques et 45 % chez les normo glycémiques.

Discussion

Le FINDRISC constitue un bon outil afin de sélectionner les patients à haut risque de diabète et qui doivent bénéficier d’une HGPO.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 75 - N° 5-6

P. 404-405 - octobre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Proposition d’un modèle de score de risque diabétique dans une population algéroise
  • M. Azzouz, M. Guerchani, L. Yuergui, R. Hannachi, A. Boudiba
| Article suivant Article suivant
  • Relation entre le score de risque diabétique finlandais (FINDRISC) et les facteurs de risque cardiovasculaires
  • M. Azzouz, L. Yuergui, M. Guerchani, A. Boudiba

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.