Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Psychoses à l'adolescence - 19/12/14

[37-215-B-30]  - Doi : 10.1016/S0246-1072(14)63150-3 
M. Botbol a,  : Professeur des Universités, praticien hospitalier, R. Jardri b : Maître de conférence des Universités, praticien hospitalier, Y. Barrère c : Psychiatre libéral, M. Speranza d : Professeur des Universités, praticien hospitalier
a CHU de Brest, Université de Bretagne occidentale, Brest, France 
b CHRU de Lille, 59037 Lille cedex, France 
c 44, rue René-Boulanger, 75010 Paris, France 
d Centre hospitalier de Versailles, 177, rue de Versailles, 78150 Le Chesnay, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les psychoses sont sans doute la préoccupation constante des psychiatres d'adolescents qui craignent avant tout l'entrée dans la schizophrénie qu'ils sont conduits à évoquer devant des symptômes très divers venant exprimer de façon polymorphe la souffrance psychique fréquente à cet âge. En effet, l'adolescence, qui est un moment de profondes mutations internes et externes, est aussi l'âge où s'installent la plupart des maladies psychiatriques de l'âge adulte, celles-ci n'ayant pas, à leur début, les caractéristiques cliniques qui les rendront plus tard plus facilement reconnaissables. Devant des symptômes psychotiques à l'adolescence, le clinicien doit donc envisager un large éventail de diagnostics différentiels sans pouvoir se fier aux descriptions nosographiques. Il est donc, plus qu'à d'autres âges de la vie, amené à prendre en compte la dimension psychopathologique des troubles autour de deux grands axes théoriques : l'œdipe et le corps génital d'une part, et la psychopathologie des liens d'autre part. S'interroger sur les psychoses à l'adolescence aujourd'hui c'est aussi tout à la fois tolérer un certain degré d'incertitude pronostique et se poser la question de la valeur des manifestations prémorbides apparaissant à cette période de la vie : facteurs de vulnérabilité ou prodromes de la maladie, avec pour conséquence des modalités de traitement et de prévention qui peuvent être très différentes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Psychoses, Adolescence, Schizophrénie, Bouffée délirante aiguë, Vulnérabilité à la schizophrénie


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Hikikomori à l'adolescence. Syndrome de retrait à domicile chez les adolescents japonais
  • M. De Luca, Y. Thoret
| Article suivant Article suivant
  • Troubles des conduites alimentaires à l'adolescence
  • I. Nicolas, C. Lamas, M. Corcos

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.