Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité des implants intravitréens de dexaméthasone dans l’œdème maculaire hors occlusions veineuses : résultats sur une cohorte de 80 patients - 24/02/15

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.08.003 
A. Degoumois a, b, , J. Akesbi a, C. Laurens a, F.-T. Rodallec a, R. Adam a, E. Blumen-Ohana a, O. Laplace a, C. Virevialle a, B. Le Dû a, V. Guyader a, J.-P. Nordmann a
a Centre hospitalier national ophtalmologique des Quinze-Vingts, 28, rue de Charenton, 75012 Paris, France 
b Service d’ophtalmologie, centre hospitalier universitaire de Caen, avenue de la Côte-de-Nacre, 14033 Caen cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

L’implant intravitréen de dexaméthasone a montré son efficacité dans le traitement de l’œdème maculaire (OM) survenant au décours des occlusions veineuses (centrale ou de branche) rétiniennes et dans le traitement de l’inflammation du segment postérieur de l’œil de type uvéite non infectieuse. L’objectif de cette étude est d’étudier l’efficacité de cet implant dans le traitement des œdèmes maculaires diffus avec une composante inflammatoire.

Matériels et méthodes

Nous avons réalisé une étude de cohorte rétrospective sur 2ans : de janvier 2012 à décembre 2013 incluant tous les patients ayant reçu au moins une injection d’implant intravitréen de dexaméthasone, à l’exclusion des occlusions veineuses et des uvéites non infectieuses. Le critère de jugement principal était l’évolution de l’acuité visuelle.

Résultats

Quatre-vingt patients ont été inclus. Quatre-vingt-huit pour cent des patients étaient pseudophaques. Les indications de leur traitement étaient : OM diabétique lorsque les anti-VEGF étaient inefficaces (53 %), OM après décollement de rétine (DR) (22 %), OM du syndrome d’Irvine-Gass (16 %), OM après endophtalmies (4 %), télangiectasies maculaires (4 %), OM de la rétinite pigmentaire (1 %). L’acuité visuelle moyenne ETDRS pré-injection était de 53,7 lettres, elle remontait à 62,3 lettres après injection (p<0,001). Le gain moyen d’acuité visuelle était de 6,7 lettres [4,53;8,84] (p<0,001) chez les patients traités pour OM diabétique, de 9,6 lettres [6,1;13,1] (p<0,001) chez les patients ayant un OM après DR, 15,2 lettres [10,25;20,28] (p<0,001) pour les syndromes d’Irvine-Gass. La durée moyenne d’efficacité était de 4,6 mois, avec une médiane à 3,8 mois.

Conclusion

L’implant intravitréen de dexaméthasone semble être un traitement efficace même en deuxième intention chez les patients atteints d’OM diabétique, après échec ou en cas de contre-indication des anti-VEGF. Il est également efficace et bien toléré chez les patients atteints d’OM après DR, ainsi que chez les patients présentant un syndrome d’Irvine-Gass.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The intravitreal dexamethasone implant has shown efficacy in the treatment of macular edema (ME) arising after retinal venous occlusions (central or branch), and in the treatment of non-infectious uveitis. The purpose of this study was to evaluate the efficacy of this implant in the treatment of other diffuse macular edemas with an inflammatory mechanism.

Materials and methods

We carried out a retrospective cohort study over 2 years: from January 2012 to December 2013, including all patients who received at least one injection of intravitreal dexamethasone implant, excluding venous occlusions and non-infectious uveitis. The primary study parameter was the progression of visual acuity. The study protocol had the approval of the institutional review board of the respective clinical ethics committees, and was conducted in accordance to the tenets of the Declaration of Helsinki.

Results

Eighty patients were included. Eighty-eight percent of patients were pseudophakic. The indications for treatment were: diabetic ME when anti-VEGF were ineffective (53%), ME after retinal detachment (RD) (22%), ME of Irvine-Gass syndrome (16%), ME after endophthalmitis (4%), macular telangiectasia (4%), ME secondary to retinitis pigmentosa (1%). The mean ETDRS visual acuity was 53.7 letters prior to injection, improving to 62.3 letters after injection (P<0.001). The average gain in visual acuity was 6.7 letters [4.53;8.84] (P<0.001) in patients treated for diabetic ME, 9.6 letters [6.1;13.1] (P<0.001) in patients with ME after RD, and 15.2 letters [10.25;20.28] (P<0.001) for Irvine-Gass syndrome. The mean duration of efficiency was 4.6 months, with a median of 3.8 months.

Conclusion

The intravitreal dexamethasone implant appears to be an effective second-line treatment even in patients with diabetic ME after failure or in the case of contraindication of anti-VEGF. It is also effective and well tolerated in patients with ME after RD, as well as in patients with Irvine-Gass syndrome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Œdème maculaire, Décollement de rétine, Diabète, Syndrome d’Irvine-Gass, Endophtalmie, Télangiectasies maculaires, Rétinopathie pigmentaire, Implant intravitréen de dexaméthasone

Keywords : Macular edema, Retinal detachment, Diabetes, Irvine-Gass syndrome, Endophthalmitis, Macular telangiectasia, Retinitis pigmentosa, Intravitreal dexamethasone implant


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 2

P. 126-133 - février 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Surgical management of dysthyroid diplopia with preservation of the anterior ciliary vascularization: Review of ten cases
  • B. Roussat, W. Kilani, N. de Preobrajensky, M. Berche, L. Du Pasquier, M. Paques
| Article suivant Article suivant
  • Les carcinomes épidermoïdes des paupières. Bilan de 7 ans d’expérience au service d’ophtalmologie adulte du CHU de Casablanca
  • Z. Khtibari, M. El Belhadji, L. Benhmidoune, S. Berrada, S. Rqibate, A. Amraoui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.