S'abonner

Utilisation problématique de Facebook à l’adolescence et au jeune âge adulte - 13/06/15

Doi : 10.1016/j.neurenf.2014.09.005 
M. Delfour, A. Moreau, S. Laconi , N. Goutaudier, H. Chabrol
 EA 4156, unité de recherche interdisciplinaire Octogone, centre d’études et de recherche en psychopathologie (CERPP), université de Toulouse II-Jean-Jaurès, 5, allées Antonio-Machado, 31058 Toulouse cedex, France 

Auteur correspondant. UFR de psychologie, université de Toulouse-Le Mirail, 5, allées Antonio-Machado, 31058 Toulouse cedex 9, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Contexte

L’utilisation problématique de Facebook (ou addiction à Facebook) se présente comme une problématique émergente, encore peu étudiée au sein d’échantillons français.

Objectif

Comparer les caractéristiques psychopathologiques des utilisateurs problématiques et non problématiques de Facebook.

Participants et méthode

Quatre cent cinquante-six adolescents et jeunes adultes âgés de 12 à 25ans possédant un compte Facebook ont complété un questionnaire en ligne comprenant plusieurs échelles : l’Internet Addiction Test (IAT) adapté à Facebook et des questionnaires mesurant les symptômes de dépression, d’anxiété sociale, et les traits de la personnalité limite du DSM-IV.

Résultats

Douze pour cent des participantes et 5 % des participants avaient une utilisation problématique de Facebook. Les utilisateurs problématiques avaient des scores significativement plus élevés de motivations à l’utilisation de Facebook, de symptomatologie dépressive, d’anxiété sociale, de traits de la personnalité limite du DSM-IV.

Conclusion

L’utilisation problématique de Facebook concerne une minorité significative d’usagers adolescents et jeunes adultes caractérisés par un niveau élevé de symptômes psychopathologiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

Today, social networks and in particular Facebook, bring together many adolescents and young adults and offer new ways of communicating. However, these communication tools can lead to a problematic use and appears to be associated with psychopathological symptoms. Therefore, this problematic Facebook use (or Facebook addiction) is an emerging issue; few research studies have been conducted on these characteristics particularly among adolescents and young adults, and fewer within French samples.

Objective

Our main objective was to compare psychopathological characteristics of problematic and non-problematic Facebook users, in terms of parental style, personality, psychopathological symptoms and motivations. We suppose problematic Facebook users are different from non-problematic users in terms of parental style, personality, psychopathological disorders and motives.

Participants and method

Four hundred and fifty-six adolescents and young adults aged between 12 and 25-years-old [108 boys (24%); 348 girls (76%)] with a Facebook account completed an online questionnaire consisting of several scales : the Internet Addiction Test (IAT) designed to Facebook problematic use, the questionnaire of motivations for using Facebook, the Center for Epidemiological Studies-Depression scale (CES-D10), the Social Anxiety Scale for Adolescents (SAS-A), the Brief Sensation Seeking Scale (BSSS), the borderline personality scale of the PDQ-4 and the Parental Bonding Instrument (PBI).

Results

Twelve percent of girls and 5% of boys had a problematic Facebook use. Principal motivations for Facebook use were relationship maintenance, entertainment and passing time for problematic and non-problematic Facebook users. Problematic Facebook users (n=47) had significant higher scores for each motivation of Facebook use (P<0.001) and for depressive symptomatology (P<0.001), social anxiety (P<0.001), borderline personality traits (P<0.001) and perceived control from the mother (P=0.01), and a significant lower score for perceived care from the mother (P=0.03).

Conclusion

Problematic Facebook use concerns a significant minority of adolescents and young adults, and more significantly women. Nevertheless, problematic Facebook users were characterized by a higher level of psychopathological symptoms compared to non-problematic Facebook users. Results suggest the need of achieving more researches on this field and preventing this specific Facebook problematic use.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Utilisation problématique de Facebook, Symptômes psychopathologiques, Personnalité, Motivations, Adolescents et jeunes adultes

Keywords : Problematic Facebook use, Psychopathological symptoms, Personality, Motivations, Adolescents and young adults


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 63 - N° 4

P. 244-249 - juin 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Burnout scolaire et consommation de substances : une étude exploratoire chez des adolescents « tout-venant »
  • N. Meylan, P.-A. Doudin, D. Curchod-Ruedi, J.-P. Antonietti, D. Gyger Gaspoz, L. Pfulg, P. Stephan
| Article suivant Article suivant
  • L’utilisation addictive des jeux vidéo est-elle une solution adaptative à la perception de soi et à la symptomatologie dépressive des jeunes adolescents (11–14 ans) ?
  • S. Gaetan, P. Therme, A. Bonnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.