Médecine

Paramédical

Autres domaines

Sommario

Conduite à tenir devant un vertige aux urgences - 30/04/19

[24-003-B-10]  - Doi : 10.1016/S1241-8234(19)42554-6 
A.-L. Féral-Pierssens
 Service d'accueil des urgences, Hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75908 Paris cedex 15, France 

Riassunto

Les vertiges sont un motif très fréquent de consultation aux urgences. Toute la difficulté pour le médecin des urgences est d'établir l'origine de cette plainte vertigineuse et de ne pas omettre une étiologie grave. L'examen clinique s'est enrichi depuis une quinzaine d'années de différents tests cliniques permettant d'affiner l'origine du vertige, évitant de recourir de façon systématique à un avis spécialisé ou à des imageries coûteuses, peu accessibles en urgence et parfois moins performantes. L'interrogatoire minutieux doit s'attacher à faire préciser le mode d'apparition du vertige, l'existence d'épisodes antérieurs, de signes cochléaires ou neurologiques associés. Il est indispensable de recueillir les antécédents du patient et l'existence de facteurs de risque cardiovasculaires. L'ajout de l'examen clinique minutieux permet le plus souvent de faire le diagnostic. Le head-impulse test associé à la recherche de nystagmus et au skew deviation test (HINTS) et la manœuvre de provocation de Dix-Hallpike doivent être envisagés et réalisés selon les tableaux cliniques présentés. Les diagnostics les plus fréquents sont le vertige paroxystique positionnel bénin, la névrite vestibulaire et la maladie de Ménière. Un accident vasculaire cérébral se présente exceptionnellement sous la forme d'un vertige pur isolé sans aucun autre signe clinique. Néanmoins, devant un terrain à risque, une symptomatologie fruste ou un HINTS « risqué », il est nécessaire de poursuivre en urgence les investigations par la réalisation d'une imagerie par résonance magnétique (IRM) cérébrale associée à une angio-IRM des vaisseaux du cou. Enfin, l'existence de céphalées et de cervicalgies associées doit alerter et faire évoquer en priorité une dissection vertébrale.

Il testo completo di questo articolo è disponibile in PDF.

Mots-clés : Vertige, HINTS, Nystagmus, Vertige paroxystique positionnel bénin, Névrite vestibulaire, Accident vasculaire cérébral


Mappa


 Pour citation, ne pas utiliser la référence ci-dessus de cet article, mais la référence de la version originale publiée dans EMC - Médecine d'urgence 2018;13(4):1-11 [25-110-D-10].


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tutti i diritti riservati.
Aggiungere alla mia biblioteca Togliere dalla mia biblioteca Stampare
Esportazione

    Citazioni Export

  • File

  • Contenuto

Articolo precedente Articolo precedente
  • Méningite infectieuse aiguë de l'adulte : prise en charge initiale
  • T. Desmettre, J. Cossus, G. Capellier
| Articolo seguente Articolo seguente
  • Algie faciale : conduite à tenir en urgence
  • J. Capron

Benvenuto su EM|consulte, il riferimento dei professionisti della salute.
L'accesso al testo integrale di questo articolo richiede un abbonamento o un acquisto all'unità.

Già abbonato a questo trattato ?

;

Il mio account


Dichiarazione CNIL

EM-CONSULTE.COM è registrato presso la CNIL, dichiarazione n. 1286925.

Ai sensi della legge n. 78-17 del 6 gennaio 1978 sull'informatica, sui file e sulle libertà, Lei puo' esercitare i diritti di opposizione (art.26 della legge), di accesso (art.34 a 38 Legge), e di rettifica (art.36 della legge) per i dati che La riguardano. Lei puo' cosi chiedere che siano rettificati, compeltati, chiariti, aggiornati o cancellati i suoi dati personali inesati, incompleti, equivoci, obsoleti o la cui raccolta o di uso o di conservazione sono vietati.
Le informazioni relative ai visitatori del nostro sito, compresa la loro identità, sono confidenziali.
Il responsabile del sito si impegna sull'onore a rispettare le condizioni legali di confidenzialità applicabili in Francia e a non divulgare tali informazioni a terzi.