Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude des pratiques françaises dans la prise en charge de l’œdème maculaire diabétique - 30/06/16

Doi : 10.1016/j.jfo.2016.02.005 
L. Qu-Knafo a, F. Fajnkuchen a, b, V. Sarda a, S. Nghiem-Buffet a, b, G. Chaine a, A. Giocanti-Auregan a,
a Service d’ophtalmologie, DHU vision and handicaps, hôpital CHU Avicenne, 125, rue de Stalingrad, 93000 Bobigny, France 
b Centre ophtalmologique d’imagerie et de laser, 11, rue Antoine-Bourdelle, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Évaluer les pratiques françaises de prise en charge thérapeutique de l’œdème maculaire diabétique (OMD).

Méthodes

Un questionnaire de 31 items a été envoyé en mars 2015 à des rétinologues membres du Club francophone des spécialistes de la rétine. Les questions portaient sur leurs pratiques diagnostiques et thérapeutiques de l’OMD. Durant cette période, seul le ranibizumab avait le remboursement dans cette indication. Pour chaque question concernant le choix des traitements, les répondeurs devaient considérer que tous les traitements ayant une autorisation de mise sur le marché (AMM) étaient remboursés. Les réponses ont été analysées anonymement par le logiciel Evalandgo.

Résultats

Sur les 95 rétinologues répondeurs, le seuil d’acuité visuelle en dessous duquel un traitement pharmacologique de l’OMD était instauré était>5/10 dans 2 tiers des cas. Les trois facteurs principaux influençant le choix du traitement étaient le gain potentiel d’acuité visuelle et l’efficacité anatomique attendus sous traitement ainsi que la disponibilité du patient pour un suivi mensuel. Le traitement de première intention pour un OMD central chez le phaque ou le pseudophaque était le ranibizumab en première intention. Des injections intra-vitréennes (IVT) bilatérales le même jour étaient proposées au patients atteints d’OMD bilatéral par 85 % des rétinologues interrogés.

Conclusion

Il apparaît au travers de ce questionnaire qu’un traitement de l’OMD est souvent initié pour des seuils d’AV supérieurs à 5/10. Par ailleurs la pratique des IVT bilatérales d’anti-VEGF le même jour dans le traitement de l’OMD bilatéral est largement répandue en France.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To assess French practice patterns in the treatment of diabetic macular edema (DME).

Methods

A 31-item survey investigating practice patterns in the diagnosis and management of DME was e-mailed in March 2015 to retina specialist members of the French-speaking Retina Specialist Society. During this time frame, only ranibizumab was reimbursed for this indication. For each question concerning the choice of treatments, respondents were asked to assume that all treatments having market approval were also reimbursed. Answers were analyzed anonymously by Evalandgo software.

Results

Ninety-five specialists answered the survey. Two thirds of them initiated an intravitreal treatment for DME for a loss of vision greater than 0.5 (Monoyer scale). The three determining factors for treatment choice were potential VA improvement, expected retinal anatomic improvement, and patient availability for monthly follow-up. For central DME in phakic or pseudophakic eyes, the first choice of intravitreal (IVT) treatment was ranibizumab, even assuming that all drugs approved by French authorities (HAS) were reimbursed by the health care system. Eighty-five percent of retinal specialists propose bilateral intravitreal injections the same day for the same patient.

Conclusion

Most of the specialists initiate DME treatment for a VA>0.5 in France. Eighty-five percent of them perform bilateral intravitreal injections on the same day in the case of bilateral DME.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Œdème maculaire diabétique, Anti-VEGF, Dexaméthasone, Fluocinolone, Évaluation des pratiques

Keywords : Diabetic macular edema, Anti-VEGF, Dexamethasone, Fluocinolone, Practice patterns


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 6

P. 521-526 - juin 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La prise en charge des néovaisseaux cornéens avant greffe de cornée : à propos de 112 cas
  • S. Belghmaidi, I. Hajji, W. Ennassiri, R. Benhaddou, T. Baha Ali, A. Moutaouakil
| Article suivant Article suivant
  • Faut-il une éducation thérapeutique des patients atteints de glaucome à angle ouvert ? Enquête préliminaire des connaissances et de l’observance auprès des patients
  • P. Dugast, P. Thiboust, E. Blumen-Ohana, J.-P. Nordmann

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.