Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFE/SFHTA/AFCE consensus on primary aldosteronism, part 4: Subtype diagnosis - 12/07/16

Doi : 10.1016/j.ando.2016.01.008 
Stéphane Bardet a , Bernard Chamontin b , Claire Douillard c , Jean-Yves Pagny d , Anne Hernigou d , Francis Joffre e , Pierre-François Plouin f, , Olivier Steichen g
a Service de médecine nucléaire, centre François-Baclesse, 3, avenue du Général-Harris, 14076 Caen cedex 05, France 
b Service de médecine interne et d’hypertension artérielle, centre hospitalo-universitaire Rangueil, 31059 Toulouse, France 
c Service d’endocrinologie et des maladies métaboliques, hôpital Huriez, centre hospitalier régional universitaire de Lille, rue Polonovski, 59037 Lille, France 
d Département de radiologie, hôpital européen Georges-Pompidou, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 75908 Paris, France 
e Département de radiologie, centre hospitalo-universitaire Rangueil, 31059 Toulouse, France 
f Unité d’hypertension, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75908 Paris cedex 15, France 
g Assistance publique–Hôpitaux de Paris, hôpital Tenon, service de médecine interne, rue de la Chine, 75020 Paris, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

To establish the cause of primary aldosteronism (PA), it is essential to distinguish unilateral from bilateral adrenal aldosterone secretion, as adrenalectomy improves aldosterone secretion and controls hypertension and hypokalemia only in the former. Except in the rare cases of type 1 or 3 familial hyperaldosteronism, which can be diagnosed genetically and are not candidates for surgery, lateralized aldosterone secretion is diagnosed on adrenal CT or MRI and adrenal venous sampling. Postural stimulation tests and 131I-norcholesterol scintigraphy have poor diagnostic value and 11C-metomidate PET is not yet available. We recommend that adrenal CT or MRI be performed in all cases of PA. Imaging may exceptionally identify adrenocortical carcinoma, for which the surgical objectives are carcinologic, and otherwise shows either normal or hyperplastic adrenals or unilateral adenoma. Imaging alone carries a risk of false positives in patients over 35 years of age (non-aldosterone-secreting adenoma) and false negatives in all patients (unilateral hyperplasia). We suggest that all candidates for surgery over 35 years of age undergo adrenal venous sampling, simultaneously in both adrenal veins, without ACTH stimulation, to confirm the unilateral form of the hypersecretion. Sampling results should be confirmed on adrenal vein cortisol assay showing a concentration at least double that found in peripheral veins. Aldosterone secretion should be considered lateralized when aldosterone/cortisol ratio on the dominant side is at least 4-fold higher than contralaterally.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

L’enquête étiologique des hyperaldostéronismes primaires doit distinguer les cas avec ou sans hypersécrétion latéralisée, les premiers pouvant bénéficier d’une surrénalectomie unilatérale pour supprimer l’hypersécrétion, contrôler l’hypertension et s’il y a lieu l’hypokaliémie. En dehors des cas exceptionnels d’hyperaldostéronisme familial de type 1 ou 3, pour lesquels il y a un diagnostic génétique mais pas d’indication opératoire, le diagnostic de latéralisation repose sur l’imagerie en coupes et sur le cathétérisme veineux surrénal. En effet les tests de posture n’ont pas de valeur décisionnelle, la scintigraphie au 131I-norcholesterol a une performance insuffisante et la tomographie par émission de positons au 11C-metomidate n’est pas encore disponible. Nous suggérons la pratique d’une imagerie en coupes dans tous les cas d’hyperaldostéronisme documenté. L’imagerie montre exceptionnellement un carcinome corticosurrénal où l’objectif opératoire est carcinologique. Elle peut montrer des surrénales normales ou hyperplasiques ou un adénome unilatéral. Elle expose à des faux positifs (association d’un incidentalome après 35ans) et à des faux négatifs (hyperplasie primaire unilatérale). Nous suggérons de la compléter, chez les candidats à la chirurgie de plus de 35ans, par un cathétérisme veineux surrénal pour confirmer que l’hypersécrétion est unilatérale. Nous suggérons un cathétérisme simultané des deux surrénales, sans stimulation par l’ACTH ; de confirmer sa sélectivité par une cortisolémie au moins double dans chaque veine surrénale que dans le sang veineux mêlé ; et de considérer que l’hypersécrétion est latéralisée si l’aldostéronémie standardisée par la cortisolémie est au moins quatre fois plus élevée du côté dominant que du côté opposé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Aldosterone, Aldosterone-secreting adenoma, Aldosteronism, Primary, Adrenal vein sampling

Mots clés : Adénome sécrétant de l’aldostérone, Aldostérone, Cathétérisme veineux surrénal, Hyperaldostéronisme primaire


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 77 - N° 3

P. 208-213 - juillet 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFE/SFHTA/AFCE consensus on primary aldosteronism, part 3: Confirmatory testing
  • Yves Reznik, Laurence Amar, Antoine Tabarin
| Article suivant Article suivant
  • SFE/SFHTA/AFCE consensus on primary aldosteronism, part 5: Genetic diagnosis of primary aldosteronism
  • Maria-Christina Zennaro, Xavier Jeunemaitre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.