Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

SFE/SFHTA/AFCE consensus on primary aldosteronism, part 7: Medical treatment of primary aldosteronism - 12/07/16

Doi : 10.1016/j.ando.2016.01.010 
Antoinette Pechère-Bertschi a , Daniel Herpin b , Hervé Lefebvre c,
a Unité d’hypertension, hôpital universitaire de Genève, Genève, Switzerland 
b Service de cardiologie, centre hospitalier universitaire de Poitiers, 86021 Poitiers, France 
c Service d’endocrinologie, diabète et maladies métaboliques, centre hospitalier universitaire, 76031 Rouen, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Spironolactone, which is a potent mineralocorticoid receptor antagonist, represents the first line medical treatment of primary aldosteronism (PA). As spironolactone is also an antagonist of the androgen and progesterone receptor, it may present side effects, especially in male patients. In case of intolerance to spironolactone, amiloride may be used to control hypokaliemia and we suggest that eplerenone, which is a more selective but less powerful antagonist of the mineralocorticoid receptor, be used in case of intolerance to spironolactone and insufficient control of hypertension by amiloride. Specific calcic inhibitors and thiazide diuretics may be used as second or third line therapy. Medical treatment of bilateral forms of PA seem to be as efficient as surgical treatment of lateralized PA for the control of hypertension and the prevention of cardiovascular and renal morbidities. This allows to propose medical treatment of PA to patients with lateralized forms of PA who refuse surgery or to patients with PA who do not want to be explored by adrenal venous sampling to determine whether they have a bilateral or lateralized form.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La spironolactone, antagoniste du récepteur minéralocorticoïde, est le médicament à proposer en première intention dans le traitement médical de l’hyperaldostéronisme primaire (HAP). Comme la spironolactone est également antagoniste du récepteur des androgènes et de la progestérone, elle a des effets indésirables en particulier chez l’homme. En cas d’intolérance à la spironolactone, l’amiloride permet un bon contrôle de l’hypokaliémie et nous suggérons que l’éplérénone, antagoniste plus sélectif du récepteur minéralocorticoïde, soit utilisée lorsqu’il existe une intolérance à la spironolactone et/ou une efficacité antihypertensive insuffisante de l’amiloride. En deuxième ou troisième ligne nous suggérons d’utiliser certains inhibiteurs calciques et ou thiazidique. Le traitement médical de l’HAP semble avoir une efficacité comparable au traitement chirurgical des formes latéralisées d’HAP, sur le plan des résultats tensionnels et du retentissement cardiovasculaire et rénal. De ce fait, le traitement médical de l’HAP peut être proposé aux patients porteurs d’un HAP latéralisé qui refuseraient la chirurgie ou aux patients porteurs d’un HAP qui refuseraient la réalisation d’un cathétérisme veineux surrénalien nécessaire pour déterminer si leur HAP est latéralisé ou non.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Spironolactone, Amiloride, Eplerenone, Calcic inhibitor, Thiazide diuretic, Primary aldosteronism, Hypertension, Cardiovascular morbidity

Mots clés : Spironolactone, Amiloride, Éplérenone, Inhibiteur calcique, Diurétique thiazidique, Hyperaldostéronisme primaire, Hypertension, Morbidité cardiovasculaire


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 77 - N° 3

P. 226-234 - juillet 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • SFE/SFHTA/AFCE consensus on primary aldosteronism, part 6: Adrenal surgery
  • Olivier Steichen, Laurence Amar, Philippe Chaffanjon, Jean-Louis Kraimps, Fabrice Ménégaux, Franck Zinzindohoue

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.