Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Développement et évaluation d’une méthode d’analyse de drogues dans des échantillons salivaires par extraction en ligne avec la technologie TurboFlow - 22/04/17

Doi : 10.1016/j.toxac.2017.03.069 
V. Thibert , B. Duretz
 ThermoFisher Scientific France, Villebon-sur-Yvette, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

Développer et évaluer une méthode d’analyse d’un panel de drogues dans la salive avec extraction en ligne des échantillons.

Méthodes

Deux méthodes ont été développées pour couvrir l’ensemble des analytes étudiés. Une première méthode (méthode 1) a été utilisée pour l’analyse du tetrahydrocannabinol et ses métabolites, hydroxy-tetrahydrocannabinol et carboxy-tetrahydrocannabinol. Une deuxième méthode (méthode 2) a été utilisée pour le reste des molécules : cocaïne, benzoylecgonine, ecgonine méthylester, cocaéthylène, héroïne, morphine, 6-monoacétylmorphine, codéïne, pholcodine, éthylmorphine, dihydrocodéïne, buprénorphine, méthadone, amphétamine, métamphétamine, MDA, MDMA, MDEA, méphédrone, éphédrine, pseudo-éphédrine et kétamine. Le système utilisé pour cette étude est un système Prelude SPLC ™ (SPLC : Sample Preparation Liquid Chromatography, ThermoFisher Scientific) qui combine l’extraction en ligne par TurboFlow™ avec de la séparation par chromatographie liquide couplée à un triple quadrupole TSQ Quantiva™ (ThermoFisher Scientific). Pour la méthode 1, une colonne TurboFlow™ (C8XL 0,5×50mm, ThermoFisher Scientific) a été utilisée pour l’extraction et une colonne Accucore™ RPMS (2,1×100mm, 2,6μm, ThermoFisher Scientific) pour la séparation, avec une durée d’analyse de 6,33min par injection et une fenêtre d’acquisition de 2min. Pour la méthode 2, une colonne TurboFlow™ Cyclone MAX a été utilisée pour l’extraction et une colonne Hypersil Gold™ Phenyl (2,1×100mm, 1,9μm, ThermoFisher Scientific) pour la séparation, avec une durée d’analyse de 7,75minutes par injection et une fenêtre d’acquisition de 5,5min. Pour évaluer la sensibilité de la méthode et sa robustesse, des prélèvements de salive ont été effectués sur des volontaires avec un kit salivaire Oral-Eze™ (ThermoFisher Scientific), puis dopés avec les molécules d’intérêt. Une précipitation des protéines d’un échantillon salivaire (100μL) a été effectuée avant l’injection des échantillons par 100μL d’acétonitrile contenant les étalons internes.

Résultats

Le système Prelude SPLC dispose de 2 canaux d’extraction-séparation qui travaillent en parallèle de façon à optimiser le temps d’occupation du spectromètre de masse. Nous avons installé la méthode 1 sur le premier canal et la méthode 2 sur le second. Des droites d’étalonnage ont alors été obtenues pour évaluer la sensibilité des deux méthodes. La limite de quantification (LDQ) a été déterminée comme étant la plus faible concentration permettant d’obtenir un biais et un écart type inférieur à 20 % pour trois injections effectuées. Les LDQ obtenues pour l’ensemble des molécules vont de 50pg/mL à 500pg/mL dans la salive. Les droites d’étalonnage ainsi obtenues vont de la LDQ à 200ng/mL. La robustesse de la méthode a été évaluée pour la méthode 1 en réalisant 500 injections d’un extrait salivaire dopé. Les coefficients de variations obtenus pour les aires du THC et ses métabolites étaient inférieurs à 13 %.

Conclusions

Dans le cadre de la quantification de drogues dans la salive, deux méthodes ont été développées pour l’analyse de 25 molécules. Les deux méthodes ont montré une excellente sensibilité pour l’ensemble des molécules étudiées dans des échantillons salivaires dopés. L’utilisation d’un système à deux canaux pour la préparation et la séparation des molécules d’intérêt a permis de réduire le temps d’analyse à moins de 10minutes pour l’ensemble des molécules. De plus, l’utilisation de l’extraction en ligne a permis d’accroître la robustesse de la méthode.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 2S

P. S51 - mai 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Toxicité hématologique du ganciclovir : l’ennemi est à l’intérieur
  • P.-A. Billat, N. Picard, F. Saint-Marcoux
| Article suivant Article suivant
  • Interprétation de la présence d’alcools et de leurs métabolites chez le cadavre non putréfié : à propos d’un cas
  • M. Delage, B. Déangeli, B. Dottor, J. Descoeur, E. Baccino, O. Mathieu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.