Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Intérêt du lambeau tarsoconjonctival de Köllner-Hughes dans la reconstruction des larges défects palpébraux - 18/05/17

Doi : 10.1016/j.jfo.2016.10.020 
M. Bouazza , M. Elbelhadji, S. Cherkaoui, A. Mchachi, L. Benhmidoune, A. Chakib, R. Rachid, A. Amraoui
 Service d’ophtalmologie adulte, hôpital 20-Août-1953, CHU Ibn-Rochd, quartier des Hôpitaux, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant. 18, rue Massa, Lot Fatma, Hay Essalam, Casablanca, Maroc.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le but de cette étude est d’évaluer les résultats esthétiques et fonctionnels de la technique du lambeau tarsoconjonctival de Köllner-Hughes dans les larges défects supérieurs aux trois-quarts de la paupière inférieure.

Patients et méthodes

Étude descriptive rétrospective d’une série de 15 patients traités entre janvier 2013 et décembre 2015. Nous avons inclus tous les patients opérés pour une tumeur atteignant plus des trois-quarts de la paupière inférieure et épargnant les canthis. La reconstruction du défect palpébrale inférieur a été réalisée selon la technique de Köllner-Hughes.

Résultats

La moyenne d’âge de nos patients était de 65,7±8 ans. Le sex-ratio était de 1,5 en faveur des hommes. Il s’agissait d’un carcinome basocellulaire bien différencié de la paupière inférieure chez tous les patients. La moyenne de la taille du défect palpébral induit était de 18±4mm. L’autonomisation du lambeau tarsoconjonctival a été réalisée après un délai de 8 à 10 semaines de la reconstruction. Après un suivi moyen de 12±6 mois, les résultats esthétiques et fonctionnels étaient satisfaisants dans 86,7 % des cas notamment en termes de fermeture palpébrale et de protection de la surface oculaire. Parmi les complications, l’érythème du bord libre néoformé a été enregistré dans 26,7 % des cas, la kératinisation et l’hypertrophie de ce dernier ont été notées dans 20 % des cas, la déformation du bord libre supérieur en chapeau de gendarme avec un entropion associé a été retrouvée dans 20 % des cas, tandis que la rétraction de la paupière inférieure a été enregistrée dans 6,67 % des cas. Les atteintes de la surface oculaire à type de kératite ponctuée superficielle minime ou de sécheresse oculaire ont été retrouvées dans 13,4 % des cas.

Discussion

Plusieurs auteurs ont choisi la technique de Köllner-Hughes pour reconstruire des défects palpébraux de plus en plus larges avec des résultats très satisfaisants. La reconstruction suivant la technique de Köllner et Hughes est une procédure très séduisante, car elle présente plusieurs avantages. Il s’agit d’une technique facile et rapide. Elle couvre des défects largement supérieurs aux trois-quarts de la paupière inférieure avec des résultats esthétiques très satisfaisants et sans augmenter significativement la morbidité au niveau du site donneur. En association avec des procédures complémentaires, cette technique peut reconstruire toute la paupière inférieure. Malgré toutes ses qualités, le lambeau tarsoconjonctival de Köllner-Hughes présente quelques inconvénients mineurs comme la nécessité de deux temps opératoires espacés de quelques semaines pour l’ouverture de la fente palpébrale et par conséquent il est contre indiqué chez les sujets monophtalmes et les enfants vu le risque d’amblyopie.

Conclusion

Le lambeau d’abaissement tarsoconjonctival tel qu’il a été décrit par Köllner et Hughes était initialement indiqué dans la reconstruction des déficits modérés et médians de la paupière inférieure. D’après les résultats de notre série, nous pouvons élargir les indications de cette technique aux déficits supérieurs aux trois-quarts de la paupière inférieure tout en garantissant des résultats esthétiques satisfaisants et un minimum de complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To evaluate the aesthetic and functional results of the Köllner–Hughes tarsoconjonctival flap technique for large defects of over three-quarter of the lower eyelid.

Patients and methods

A retrospective descriptive study of a series of 15 patients treated between January 2013 and December 2015. We included all patients who underwent reconstructive surgery for a tumor involving more than three-quarter of the lower eyelid and sparing the canthi. Reconstruction of the lower eyelid defect was performed using Köllner–Hughes technique.

Results

The mean age of our patients was 65.7±8 years. The sex ratio was 1.5 with male predominance. All patients had well-differentiated basal cell carcinoma of the lower eyelid. The average size of the eyelid defect induced by the surgery was 18±4mm. Release of the tarsoconjonctival flap was performed after a period of 8 to 10 weeks after the reconstructive surgery. After a mean follow-up of 12±6 months, the aesthetic and functional results were satisfactory in 86.7% of cases especially in terms of eyelid closure and protection of the ocular surface. Complications included erythema of the newly formed free edge in 26.7% of cases, keratinization and hypertrophy of the free edge in 20% of cases, the deformation of the upper free edge with an associated entropion in 20% of cases and lower eyelid retraction in 6.67% of cases. Ocular surface disease such assuperficial punctate keratitis or dry eye was found in 13.4% of cases.

Discussion

Several authors have chosen the Köllner–Hughes technique to treat increasingly wide eyelid defects with very satisfactory results. Eyelid reconstruction with the Köllner and Hughes technique is a very attractive procedure because it offers several advantages. It is a quick and easy technique that covers wide defects over three-quarter of the lower eyelid well with very satisfactory cosmetic results and without significantly increasing morbidity at the donor site. In combination with additional procedures, this technique can totally reconstruct the lower eyelid. Despite all its benefits, the Köllner–Hughes tarsoconjonctival flap has some minor drawbacks, such as the need for two surgeries spaced a few weeks apart to open the palpebral fissure; therefore it is contraindicated for one-eyed patients and children because of the risk of amblyopia.

Conclusion

The tarsoconjonctival flap as initially described by Köllner and Hughes was indicated in the reconstruction of moderate and medium-sized defects of the lower eyelid. In our practice, we can extend the indications of this technique to much larger defects than three-quarter of the lower eyelid, while ensuring satisfactory aesthetic results and minimal complications.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Paupière inférieure, Lambeau tarsoconjonctival, Köllner, Hughes, Larges défects

Keywords : Lower eyelid, Tarsoconjunctival flap, Köllner, Hughes, Large defects


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 40 - N° 5

P. 363-370 - mai 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Trouble de la perfusion artérielle rétinienne et tomographie en cohérence optique-angiographie
  • A. Sellam, A. Glacet-Bernard, F. Coscas, E.H. Souied
| Article suivant Article suivant
  • Greffes endothéliales par Descemet membrane endothelial keratoplasty (DMEK) : analyse d’une variante de découpe du greffon endothélio-descemétique
  • C. Benoist D’azy, C. Benoist D’azy, E. Gabison, V. Sapin, C. Bosc, B. Pereira, F. Chiambaretta

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.