Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Association cancers de l'oesophage et des voies aérodigestives supérieures : implications thérapeutiques - 01/01/02

C.  Mariette a ,  S.  Fabre a ,  J.M.  Balon a ,  L.  Finzi a ,  D.  Chevalier b ,  J.P.  Triboulet a * *Auteur correspondant

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Étudier les caractéristiques, la prise en charge thérapeutique et le pronostic des patients ayant eu une oesophagectomie pour un cancer de l'oesophage associé à un cancer des voies aérodigestives supérieures (VADS).

Patients et méthodes : Entre janvier 1982 et janvier 2000, 868 patients ayant un cancer de l'oesophage ont été opérés dans notre service. Parmi eux, 78 patients (9 %) ont eu une oesophagectomie pour le traitement d'une association de cancers de l'oesophage et des VADS. Le cancer des VADS était 52 fois synchrone et avait précédé 26 fois le cancer oesophagien. Les caractéristiques de cette association ont été étudiées de façon rétrospective en termes de stratégie thérapeutique et de survie.

Résultats : Quatorze (17,9 %) oesopharyngolaryngectomies totales circulaires, 62 (79,5 %) oesophagectomies subtotales et 2 (2,6 %) oesophagectomies segmentaires cervicales ont été réalisées. La résection était complète (R0) chez 85 % des patients. La mortalité hospitalière était de 5 % (4/78). Les principales complications étaient pulmonaires (18 % = 14/78) et les fistules anastomotiques (14 % = 11/78), toutes cervicales. Aucun patient n'a été perdu de vue. La durée moyenne de suivi était de 25 ± 27 mois 1-121 . Le taux de survie actuarielle à 5 ans était de 25 % pour les résections R0. Les facteurs pronostiques de survie étaient la dénutrition, le caractère R0 ou non de la résection et le stade pT de la tumeur oesophagienne.

Conclusion : Chez des patients ayant un cancer de l'oesophage associé à un cancer des VADS, un traitement agressif -incluant une oesophagectomie- a permis d'obtenir une survie de plus de 25 % à 5 ans, sans augmentation de la mortalité ou de la morbidité postopératoires par rapport au geste de résection oesophagienne seul.

Mots clés  : Chirurgie ; Cancer ; Oesophage ; Voies aérodigestives supérieures.

Abstract

Aim of the study: To determine therapeutic and prognostic implications of an associated head and neck primary cancer in patients undergoing oesophagectomy for squamous cell carcinoma of the oesophagus.

Patients and methods: Between 1982 and 2000, 868 patients with oesophageal cancer were operated in our institution, including 78 (9%) who underwent oesophagectomy for associated oesophageal and head and neck cancers; the latter was synchronous (n = 52) or anterior metachronous (n = 26). Influence of head and neck cancer on the treatment of oesophageal carcinoma was analysed retrospectively in terms of surgical therapeutic strategy and survival.

Results: Oesophageal resection consisted of oeso-pharyngolaryngectomy (n = 14, 17.9%), subtotal oesophagectomy (n = 62, 79.5%) and cervical oesophagectomy (n = 2, 2.6%). Radical resection (R0) was obtained in 85% of cases. Postoperative mortality rate was 5 % (4/78). Main complications were pulmonary (18% = 14/78) and anastomotic leaks (14% = 11/78), all of them cervical. Follow-up (mean = 25 ± 27 months) was complete for all 78 patients. Five-year survival after R0 resection was 25%. Survival pronostic factors were denutrition, complete resection, and pT status of oesophageal tumor.

Conclusion: In patients with associated carcinomas of oesophagus and head and neck, agressive treatment -including an oesophagectomy- allowed a 5-year survival rate more than 25% without increased mortality or morbidity rates, compared with patients operated on for isolated oesophageal carcinoma.

Mots clés  : Surgery ; Cancer ; Oesophagus ; Head and neck.

Plan



© 2002  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 127 - N° 10

P. 757-764 - décembre 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Chirurgie parathyroïdienne dirigée : une série de 100 patients consécutifs
  • W.B. Inabnet, L. Biertho
| Article suivant Article suivant
  • Occlusions du grêle sur bride : le scanner spirale surestime la gravité des lésions
  • E. Vibert, J.M. Regimbeau, Y. Panis, P. Lê, P. Soyer, M. Boudiaf, R. Rymer, P. Valleur

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.