Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Devenir des infarctus du myocarde pris en charge en centre de cardiologie interventionnelle en Centre-Val-de-Loire : cohorte prospective régionale CRAC - 28/02/20

Doi : 10.1016/j.respe.2020.01.023 
L. Grammatico-Guillon a, , A.-M. Florent a, L. Godillon a, S. Chassaing b, E. Laurent a, G. Rangé c : Responsable du registre du Club régional des angioplasticiens de la Région Centre (CRAC)
a EpiDcliC, unité d’épidémiologie des données cliniques Région Centre-Val-de-Loire, service de santé publique, CHU de Tours, Tours, France 
b Service de cardiologie, nouvelle clinique de Tours, Tours, France 
c Service de cardiologie, les hôpitaux de Chartres, Chartres, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Bien que le pronostic de l’infarctus du myocarde s’améliore depuis 20 ans, sa mortalité reste élevée malgré des thérapeutiques efficaces et des parcours optimisés. Le but était d’identifier les facteurs patient et parcours associés à la mortalité d’un syndrome coronarien aigu avec sus-décalage du segment ST (SCA ST+) pris en charge dans cinq des six centres de cardiologie interventionnelle en région Centre-Val-de-Loire (cohorte CRAC).

Méthodes

Les patients ayant eu un SCA ST+ entre 2014 et 2016 ont été inclus dans l’étude. Le parcours intra-hospitalier a été décrit. Les facteurs associés à la mortalité intra-hospitalière et à un an des patients ayant eu une angioplastie primaire ont été analysés par modèle de Cox.

Résultats

Ont été inclus 2512 patients, dont 92 % de revascularisation (n=2311) et 82 % d’angioplastie primaire (n=2049), et 4 % de perdus de vue (n=111). La mortalité à un an était de 9,5 % (n=228), dont près des 2/3 décédés durant l’hospitalisation initiale (n=145 soit 5,8 %, dont 38 le jour d’arrivée). Parmi les 1966 patients avec angioplastie primaire, 9,8 % étaient décédés à un an (n=192, 2/3 en hospitalisation initiale) et les principaux facteurs associés étaient : âge65 ans (HR : 2,5 - IC95 % [1,6–3,8]), sexe féminin (1,5 [1,0–2,1]), insuffisance rénale (5,7 [3,1–10,3]), échec initial de l’angioplastie (4,6 [3,0–7,0]), score de gravité (Killip) élevé (9,6 [6,7–13,7]) et présence de complications cardiovasculaires initiales (3,5 [2,3–5,5]). Un délai de revascularisation>2h significativement associé au décès durant l’hospitalisation (1,8 [1,2–2,7]), ne l’était plus à 1 an. Les traitements antiagrégants prescrits et leur durée n’ont pu être pris en compte car seulement connus pour les survivants à un an.

Discussion/Conclusion

La cohorte CRAC a permis d’estimer le poids de facteurs patient et délai sur la mortalité à un an post-SCA ST+. Les prescriptions, leur durée comme les réhospitalisations seront analysées via le Système national des données de santé (SNDS).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome coronarien aigu, Cohorte, Mortalité, Registre automatisé


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 68 - N° S1

P. S11-S12 - mars 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Description des délais de prise en charge des patients victimes d’un accident vasculaire cérébral entre l’apparition des symptômes et le traitement dans six établissements de santé aquitains entre 2012 et 2017
  • S. Domecq, F. Saillour-Glenisson, E. Lesaine, F. Gilbert, M. Maugeais, F. Rouanet
| Article suivant Article suivant
  • Appariement probabiliste des données du Registre français de la mucoviscidose aux données du Système national des données de santé
  • D. Walther, E. Van Ganse, L. Lemonnier, M. Berard, F. Dalon, I. Durieu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.