Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Œil et grossesse - 11/05/22

Eye and pregnancy

[21-001-A-50]  - Doi : 10.1016/S0246-0343(22)41807-7 
S. Baillif
 Service d'ophtalmologie, Hôpital Pasteur 2, CHU de Nice, Université Côte-d'Azur, 30, avenue de la Voie-Romaine, 06000 Nice, France 

Résumé

Durant la grossesse, les modifications hormonales, métaboliques, cardiovasculaires, hématologiques et immunologiques impactent les tissus oculaires. Les modifications oculaires liées à la grossesse peuvent être physiologiques, sans conséquence et complètement réversibles. Le mélasma, ou la myopisation gravidique en sont deux exemples. Dans d'autres cas, les modifications oculaires sont pathologiques, avec la survenue d'une aggravation d'un état oculaire préexistant à la grossesse. La rétinopathie diabétique fait partie de ce groupe de pathologies oculaires préexistantes aggravées par la grossesse. Enfin, des pathologies oculaires spécifiques de la grossesse peuvent survenir, telles la choriorétinopathie séreuse centrale liée à la grossesse, ou les lésions oculaires secondaires à une prééclampsie. La problématique est ensuite d'évaluer la menace visuelle et le rapport bénéfice/risque d'un traitement. En effet, la femme enceinte et le fœtus sont solidaires physiologiquement et métaboliquement. Le placenta n'est pas une barrière étanche et les échanges entre la mère et le fœtus sont constants. Ainsi, tout traitement médicamenteux absorbé par la mère se retrouve dans la circulation fœtale. Seules les grosses molécules telles que l'héparine ou l'insuline ne traversent pas la barrière hématoplacentaire. Pour toutes les autres molécules, une répercussion immédiate ou retardée est à anticiper. Peu de médicaments ont l'autorisation de mise sur le marché (AMM) chez la femme enceinte. Deux tiers des prescriptions en cours de grossesse se font hors AMM. Les traitements ophtalmologiques n'échappent pas à la règle et leur prescription doit être vigilante et adaptée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

During pregnancy, hormonal, metabolic, cardiovascular, hematological and immunological changes impact ocular tissues. Pregnancy-related ocular changes can be physiological, inconsequential and completely reversible. Melasma or gravidic myopia are two examples. In other cases, the ocular changes are pathological, with the occurrence of a worsening of a pre-existing ocular condition during pregnancy. Diabetic retinopathy is part of this group of pre-existing ocular pathologies aggravated by pregnancy. Finally, ocular pathologies specific to pregnancy may occur, such as central serous chorioretinopathy related to pregnancy, or ocular lesions secondary to preeclampsia. The problem is then to evaluate the visual threat and the benefit/risk ratio of a treatment. Indeed, the pregnant woman and the fetus are physiologically and metabolically linked. The placenta is not a watertight barrier and exchanges between the mother and the fetus are constant. Thus, any drug treatment absorbed by the mother is found in the fetal circulation. Only large molecules such as heparin or insulin do not cross the hematoplacental barrier. For all other molecules, an immediate or delayed effect must be anticipated. Few drugs are approved for use in pregnant women. Two thirds of prescriptions during pregnancy are made outside the MA. Ophthalmological treatments are no exception to this rule and their prescription must be vigilant and adapted.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Grossesse, Mélasma, Chriorétinopathie séreuse centrale, Rétinopathie diabétique, Prééclampsie, Éclampsie, Décollement de rétine, Myopie, Anti-VEGF, Collyre hypotonisant

Keywords : Pregnancy, Melasma, Central serous chorioretinopathy, Diabetic retinopathy, Preeclampsia, Eclampsia, Retinal detachment, Myopia, Anti-VEGF, Hypotonating eye drops


Plan


© 2022  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Génétique et oeil
  • H. Dollfus, V. Pelletier
| Article suivant Article suivant
  • Aspects médicolégaux et expertises en ophtalmologie
  • P. Ligeon-Ligeonnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.