S'abonner

Notes méthodologiques sur l’approche holistique des consommations alimentaires : méthodes, concepts et mise en œuvre - 04/08/22

Methods, concepts and implementation of the holistic approach to food consumption

Doi : 10.1016/j.cnd.2022.01.004 
Emmanuelle Kesse-Guyot a, , Moufidath Adjibade b, Mathilde Touvier a, Joséphine Brunin a, Benjamin Allès a, Julia Baudry a, Blandine de Lauzon Guillain c
a Inserm U1153, Inrae U1125, CNAM, équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle (EREN), centre de recherche en épidémiologie et statistiques, université de Paris (CRESS), université Sorbonne Paris Nord, 93017 Bobigny, France 
b ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), 20, avenue du Grésillé, BP 90406, 49004 Angers, France 
c CRESS, Inserm, Inrae, université de Paris, 75004 Paris, France 

Auteur correspondant. EREN université Sorbonne Paris Nord, SMBH, 74, rue Marcel-Cachin, 93017 Bobigny, France.EREN université Sorbonne Paris Nord, SMBH74, rue Marcel-CachinBobigny93017France

Résumé

En épidémiologie nutritionnelle, la consommation d’aliments ou l’apport en nutriments individuel sont mis en lien avec le risque de pathologie. De nouvelles méthodes ont été développées afin de considérer l’alimentation dans son ensemble par des approches holistiques. Initialement, deux types de méthodes ont été décrites : les méthodes a priori reposant sur des scores alimentaires et les méthodes a posteriori reposant sur des méthodes statistiques de réduction de dimension. De nombreux scores ont été décrits dans la littérature : régimes typiques, l’adéquation à des recommandations alimentaires nationales/internationales ou de prévention. Ces scores permettent de caractériser l’alimentation individuelle selon une approche descriptive ou étiologique et d’effectuer des comparaisons entre les études. Les méthodes a posteriori décrivent les associations entre les consommations au sein d’un échantillon et sont donc moins directement comparables entre les études, bien que certains profils émergent de façon similaire dans plusieurs études. Plus récemment, les méthodes hybrides sont apparues et combinent des méthodes exploratoires et les connaissances existantes. Chaque méthode présente des avantages et des limites et est associée à, notamment, des décisions méthodologiques plus ou moins subjectives qu’il convient de valider.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In nutritional epidemiology, the traditional approach consists of estimating the association between single food/food group or nutrient and the risk of a health event, accounting for confounding factors. New methods have been developed to look at food as a whole through holistic approaches. Initially, two types of methods have been described: a priori methods based on dietary scores and a posteriori methods based on statistical dimension reduction techniques based on the structural properties of consumption data. Various scores have been described in the literature reflecting typical diets, adequacy to national and global dietary recommendations or prevention of pathologies. These scores allow the characterisation of individual diets in a descriptive or etiological approach and comparisons between studies. The a posteriori methods are sample-dependent and are therefore less straightforward to compare between studies, although certain patterns emerge in a coherent manner in several studies. More recently, hybrid methods have emerged that combine exploratory methods with existing scientific knowledge. Each of these methods exhibits advantages and limitations, including more or less subjective methodological decisions that need to be validated.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Profils alimentaires, Épidémiologie, Scores alimentaires

Keywords : Dietary patterns, Epidemiology, Dietary indexes


Plan


© 2022  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 57 - N° 4

P. 260-269 - août 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyses des transitions alimentaires dans le monde entre 1961 et 2018
  • Eole Nyangwile, Wielfried Heyse, Caroline Méjean, Jean Dallongeville
| Article suivant Article suivant
  • Microplastiques dans notre alimentation: un focus sur la santé intestinale
  • Elora Fournier, Lucie Etienne-Mesmin, Stéphanie Blanquet-Diot, Muriel Mercier-Bonin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.